Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé et sécurité au travail

207 décès en 2021 - Plus que jamais, la santé-sécurité du travail doit être une priorité dans tous les milieux de travail

MONTRÉAL, le 28 avril 2022 - Ce 28 avril 2022, la CSN souligne la Journée internationale de commémoration des travailleuses et des travailleurs décédés ou blessés au travail en invitant tous les milieux de travail à prioriser la santé-sécurité dans le cadre de l’application de la nouvelle loi 27. Plusieurs activités auront lieu dans différentes régions du Québec afin de marquer cette importante journée.

Des données toujours aussi alarmantes pour l’année 2021

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé les statistiques pour l’année 2021 : cette année, encore, un nombre effarant de Québécoises et de Québécois ont péri à cause de leur travail, soit un total de 207. De ce nombre, on compte 60 décès à la suite d’un accident et 147 à la suite d’une maladie professionnelle.

« Plus que jamais, nous devons placer la santé et la sécurité du travail dans nos priorités. Derrière ces données qui sont dévoilées chaque année, il y a des victimes, des familles et des proches qui voient leur vie changée à jamais à cause de blessures ou pire encore, à cause d’un décès. Le 28 avril, c’est le moment de nous arrêter pour rendre hommage à ces femmes et à ces hommes, mais aussi de prendre la juste mesure de tout ce que nous pouvons mettre de l’avant tous les autres jours de l’année pour que le travail arrête de blesser et de tuer », de souligner Caroline Senneville, présidente de la CSN.

« Les chiffres nous démontrent à nouveau que notre mobilisation et nos revendications en matière de SST sont légitimes et fondées. Nous avons récemment lancé notre nouvelle campagne visant à mettre en lumière les contrecoups de la loi 27 que devront encaisser les syndiqué-es et les non-syndiqué-es. Caroline et moi-même, qui siégeons au conseil d’administration de la CNESST, nous porterons les revendications visant à ce que les mêmes protections soient appliquées de façon intégrale à toutes et à tous, et ce, peu importe le secteur d’activité dans lequel s’effectue le travail », d’ajouter David Bergeron-Cyr, vice-président de la CSN et responsable politique de la SST.

« Nous avons toujours souligné le 28 avril en espérant un jour que nous puissions célébrer une année sans décès et sans blessures à vie. Dans notre région, 38 personnes ont perdu la vie à cause de leur travail, soit 10 décès à la suite d’un accident et 28 à la suite d’une maladie professionnelle. La tendance actuelle est bien malheureusement en hausse, ce qui nous démontre que nous devons en faire plus, dans chaque milieu de travail, pour que tous les employeurs, les travailleuses et les travailleurs prennent conscience de leur rôle crucial dans la santé et la sécurité de leur milieu de travail », de conclure Dominique Daigneault, présidente du Conseil Central du Montréal métropolitain-CSN.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé et sécurité au travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...