Édition du 20 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

À la veille de la publication des indices d'augmentation de loyer, le RCLALQ réclame un contrôle obligatoire des loyers

LONGUEUIL, QC, le 21 janv. 2020 - Alors qu’une crise du logement sévit au Québec, le Regroupement des comités logement et association de locataires du Québec (RCLALQ) interpelle la ministre de l’Habitation, Andrée Laforest, pour qu’un contrôle obligatoire et universel des loyers soit instauré de toute urgence. En ce moment, des manifestantEs sont réuniEs devant le bureau de la Régie du logement à Longueuil pour dénoncer les conséquences des hausses abusives de loyer. Un peu plus tôt ce matin, une tournée des propriétaires habitués à ce genre de pratiques se déroulait à Québec à l’initiative du Bureau d’Animation et Information Logement (BAIL-QC).

À la veille de la publication des indices d’augmentation de loyer par la Régie, le RCLALQ dénonce le fait que leur utilisation est facultative pour les propriétaires. « Dans le système actuel, c’est au locataire d’évaluer si la hausse de loyer demandée par le propriétaire est justifiée. Malheureusement, bon nombre de locataires craignent de refuser une hausse de loyer par peur de représailles. D’autres ne savent tout simplement pas qu’ils sont en droit de le faire. En temps de crise du logement, plusieurs propriétaires malveillants n’hésitent pas à demander des hausses exagérées puisqu’ils savent qu’il n’y a pas de logement disponible », déplore le porte-parole du RCLALQ, Maxime Roy-Allard.

Explosion du coût des loyers un peu partout dans la province

Les dernières statistiques sur le logement au Québec sont très inquiétantes. Alors que le taux d’inoccupation des logements est de 1,8%, le plus bas taux en 15 ans, le coût moyen des loyers a subi une hausse de 5,2% au cours de la dernière année à l’échelle de la province. Sur 5 ans, on parle d’une augmentation moyenne de 16% tandis que l’inflation a été d’environ 9% sur la même période. « Année après année, on remarque que les augmentations de loyer sont beaucoup plus élevées que les indices produits par la Régie. En l’absence d’un contrôle strict, le prix d’un logement est soumis à la loi de l’offre et de la demande. Avec la crise du logement qui sévit actuellement, on remarque que les hausses sont encore plus importantes et de plus en plus de locataires peinent à joindre les deux bouts », mentionne le porte-parole.

Les hausses de loyer sont font sentir un peu partout dans la province. Les villes de Beauharnois (15,4%), de Boucherville et Brossard (13,4%), de Gatineau (10%), de Laval (7,7%), de Granby (7,5%), de Longueuil (7,5%) et de Drummondville (7%) sont particulièrement touchées par d’importantes hausses de loyer cette année. Rappelons que 34% des ménages locataires du Québec accordent plus de 30% de leur revenu pour se loger et que pour près de 200 000 ménages, c’est plus de 50% de leur budget qu’ils doivent y consacrer.

Contrôler les loyers pour contrer la crise

Alors que le 1er juillet est encore loin, les comités logement reçoivent déjà un nombre important d’appels de locataires qui reçoivent des avis d’éviction et qui cherchent de l’aide. « Certains propriétaires tentent de profiter du contexte de crise pour évincer illégalement des locataires et augmenter drastiquement le prix des loyers. Il y a tellement peu de logements sur le marché qu’ils savent qu’ils finiront par trouver preneurs, peu importe le prix. Ce genre de pratique n’est qu’un exemple des multiples conséquences de la crise du logement », indique M. Roy-Allard.

Le Regroupement demande à la ministre de l’Habitation, Andrée Laforest, de réformer la Régie du logement et d’instaurer un contrôle obligatoire et universel des loyers. Pour le RCLALQ, le logement est un droit, non une simple marchandise. « Devoir choisir entre manger et payer son loyer est inacceptable. Le contrôle obligatoire et universel des loyers est la solution aux abus répétés du marché privé de l’habitation. La ministre doit agir », réclame le porte-parole.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...