Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Affaire Nathalie Morin - Québec solidaire demande au gouvernement de refaire pression sur le fédéral

QUÉBEC, le 1er juin 2011 /CNW Telbec/ - Le député de Québec solidaire félicite la ministre des Affaires internationale pour s’être engagée à faire pression auprès du gouvernement fédéral en faveur du retour de Nathalie Morin et de ses trois enfants. Ceux-ci sont retenus depuis 2005 contre leur gré en Arabie Saoudite.

M. Khadir a soulevé, lors de la période des questions aujourd’hui, la situation intenable de Nathalie Morin. Les lois rétrogrades de l’Arabie Saoudite donnent tous les droits à son conjoint. Si elle divorce, le tribunal lui enlèvera ses enfants.

Dans une lettre rendue publique en décembre dernier et déposée aujourd’hui en Chambre par le député de Mercier, Nathalie Morin décrit ainsi leur situation : « séquestrées sans clé », « mal nourris » et « victimes de violence physique et psychologique ». Dans sa lettre, elle raconte une promesse faite à son fils Samir : « mon chéri, je t’aime et je m’excuse de t’avoir apporté ici et parce que je suis coupable, je vais me battre avec toi jusqu’au bout de mon souffle, et ce, au risque d’en devenir folle mentalement. Ton combat c’est mon combat, mon combat c’est ton combat. »

Le député de Mercier a demandé au gouvernement d’aider Nathalie Morin à tenir sa promesse à Samir. Rappelons qu’en 2009, en réponse à une question de la députée de Rosemont, le ministre de Relations internationales de l’époque avait promis de faire pression pour aider Mme Morin et ses enfants. En réponse à la question posée aujourd’hui par M. Khadir, l’actuelle ministre des Relations internationales, Monique Gagnon-Tremblay, s’est engagée à faire de nouvelles pressions sur le gouvernement fédéral pour faire débloquer le dossier et à s’assurer d’un suivi quotidien du dossier à son cabinet.

« Je salue cet engagement de la ministre envers Nathalie Morin et ses enfants, explique M. Khadir. Depuis 6 ans, le gouvernement du Canada tarde à agir sous prétexte que c’est une affaire conjugale, alors que c’est une violation de droits fondamentaux. L’Arabie Saoudite ne reconnaît pas les droits des femmes et des enfants. Les droits humains de Nathalie et ses enfants sont violés. »

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...