Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Appui aux employés des concessionnaires automobiles - Les syndicats CSQ de la région lancent un appel au boycottage

SAGUENAY, QC, le 23 avril 2013 - Les syndicats de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, affiliés à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), lancent un appel à leurs 10 000 membres afin qu’ils manifestent leur solidarité avec les travailleuses et travailleurs en lock-out des concessionnaires automobiles et qu’ils ne franchissent pas les lignes de piquetage durant toute la durée du conflit.

Une tactique lâche des concessionnaires

La porte-parole du Comité de coordination régionale de la CSQ, Nathalie Savard, explique que cet appel au boycottage est lancé par les onze syndicats CSQ de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, représentant des travailleuses et des travailleurs des secteurs de l’éducation, de la santé et des services de garde en milieu familial.

« Le recours au lock-out est le moyen le plus lâche auquel un employeur peut recourir pour essayer de régler une convention collective. C’est une approche hostile parce que ce n’est rien de moins qu’un coup de force d’un employeur contre ses propres travailleurs en tentant de leur imposer ses volontés plutôt que d’assumer ses responsabilités et de négocier de bonne foi », dénonce Nathalie Savard.

Des exemples déplorables

La porte-parole régionale de la CSQ constate qu’au moment où certains voudraient nous faire croire que les syndicats sont devenus trop puissants dans notre société, le recours de plus en plus fréquent au lock-out par les employeurs démontre que c’est loin d’être le cas, mais plutôt le contraire.

« De plus en plus de conflits de travail sont malheureusement provoqués par les employeurs eux-mêmes qui suivent les exemples déplorables qui nous ont été donnés, notamment par Pierre-Karl Péladeau, avec certains journaux de Québecor, et Rio Tinto Alcan à Alma. Il semble que certains concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean aient choisi la même voie, inconscients des dommages irréparables que cette approche brutale cause ensuite aux relations de travail, même après la fin du conflit », explique Nathalie Savard.

Des concessionnaires qui ne méritent pas l’appui des travailleurs

Dans ce contexte, la leader syndicale encourage l’ensemble des 10 000 membres de la CSQ dans la région à ne pas faire affaire avec les concessionnaires automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean en lock-out, aussi longtemps que se poursuivra le conflit actuel.

« Des concessionnaires automobiles qui se comportent de façon aussi peu respectueuse avec leurs propres employés ne méritent certainement pas que d’autres travailleuses et travailleurs se rendent dans leur commerce pour acheter un véhicule. C’est le message que nous allons transmettre à nos membres en leur demandant de manifester concrètement leur solidarité avec ces travailleuses et travailleurs en lock-out, et leurs familles qui subissent également les conséquences de ce conflit », conclut Nathalie Savard.

Les syndicats CSQ de la région

Les syndicats affiliés à la CSQ dans la région sont le Syndicat des professionnelles et professionnels des commissions scolaires Lac-Saint-Jean, Pays-des-Bleuets et Baie-James, le Syndicat de l’enseignement du Saguenay, le Syndicat des professionnelles et professionnels de l’éducation du Saguenay, le Syndicat de l’enseignement de La Jonquière, le Syndicat régional des employés de soutien, le Syndicat de l’enseignement du Lac-Saint-Jean, le Syndicat de l’enseignement de Louis-Hémon, l’Association des retraitées et retraités de l’enseignement du Québec - région 02, le Syndicat des professionnelles et professionnels du Collège de St-Félicien, le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois, l’Alliance des intervenantes en milieu familial Saguenay, le Syndicat des employées et employés du secteur bureau du Centre hospitalier de Jonquière.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...