Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Bilan parlementaire - Québec solidaire s'est imposé comme le parti qui prend l'inflation au sérieux

QUÉBEC, le 10 juin 2022 - Lors de la dernière journée de la 42e législature, Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé, porte-parole de Québec solidaire, ont souligné le travail du caucus solidaire comme véritable alternative à la CAQ : Québec solidaire s’est imposé comme le parti qui prend la crise du coût de la vie au sérieux.

« C’est Québec solidaire qui parle pour les gens qui n’arrivent pas à la fin du mois, les gens qui doivent couper ailleurs pour payer le loyer, l’épicerie, les factures. Nous, on a entendu les Québécois, on a des solutions concrètes pour aider les gens. La CAQ fait du patchage, la CAQ patche les crises comme on patche des nids de poule. Ça ne marche pas. On ne peut pas patcher la crise du coût de la vie, on ne peut pas patcher la crise climatique non plus. C’est la preuve qu’on a besoin de sang neuf à l’Assemblée nationale. On ne peut pas laisser l’avenir du Québec entre les mains des politiciens qui ont baissé les bras », déclare Gabriel Nadeau-Dubois.

Pour aider les gens à faire face à la crise du coût de la vie, Québec solidaire propose des mesures structurantes dont la hausse du salaire minimum, le gel des tarifs d’Hydro-Québec, le contrôle des loyers et de doubler le crédit d’impôt pour solidarité. Le parti fera d’autres propositions lors de la campagne électorale.

Pour ce qui compte

Fier de leur bilan, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois ont souligné l’apport de leur équipe pour défendre les familles québécoises et la pertinence des solutions mises de l’avant par les solidaires pour régler les vraies crises qui frappent les Québécois et les Québécoises comme la crise du logement, la crise du coût de la vie et la crise climatique.

« "Qu’ossa donne" Québec solidaire à l’Assemblée nationale ? Ça donne qu’on parle enfin des jeunes, des régions, du logement, d’environnement, de la vie qui coûte cher, de nos relations avec les Premières Nations, de la santé mentale. Tout ça, François Legault ne veut pas en parler, ça tombe mal, parce qu’il va débattre avec Gabriel Nadeau-Dubois », affirme Manon Massé.

François Legault ne l’aura pas facile

Les porte-parole étaient accompagnés de leur caucus fort de ces quatre années au Parlement et sur le terrain : « Le parti qui a déstabilisé François Legault, c’est Québec solidaire. Le parti qui a talonné la CAQ sur le coût de la vie, c’est Québec solidaire. Le parti le plus crédible en environnement, c’est Québec solidaire. C’était comme ça pendant la session parlementaire, ça va être la même chose en campagne électorale. Je peux vous faire une première promesse : François Legault ne l’aura pas facile », a conclu Gabriel Nadeau-Dubois.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...