Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Comité national de transformation des soins préhospitaliers d'urgence - Une occasion manquée… (SCFP)

MONTRÉAL, le 14 avril 2021 - La Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec (FTPQ-SCFP) est perplexe face au rapport d’étape présenté aujourd’hui par le Comité national de transformation des soins préhospitaliers d’urgence (CNTSPU).

Au travail depuis plus de deux ans pour assurer une meilleure desserte en soins préhospitaliers d’urgence aux personnes en détresse, le CNTSPU a consacré plus de 3 000 heures de consultation auprès de plus de 1 000 participants issus de plus de 150 organisations.

« On brasse les cartes, mais on joue au même jeu ! Le CNTSPU a choisi de faire des changements de gouvernance dans le haut de la pyramide, mais n’a pas osé s’attaquer à la gestion privée des services à la population. C’est une occasion manquée ! » a déploré Benoit Cowell, président de la FTPQ.

Malgré les craintes exprimées par les associations d’entreprises ambulancières privées quant à une nationalisation des services ambulanciers québécois, la FTPQ voit plutôt dans les propositions du CNTSPU des changements importants au niveau de la gouvernance du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Ces propositions laissent toutefois intacte la mainmise des entreprises privées sur la gestion des services à la population.

La FTPQ rappelle que le Vérificateur général du Québec, qui dénonçait le manque de transparence et de reddition de comptes des entreprises ambulancières privées, a suspendu l’audit qui devait se pencher sur la gestion des fonds publics injectés dans le système actuel des soins préhospitaliers d’urgence québécois jusqu’à la fin des travaux du CNTSPU.

« Nous comprenons les craintes des employeurs privés de voir le moindre changement à un système qui leur garantit des profits élevés sans qu’ils aient à prendre le moindre risque financier. Pour notre part, il est évident que leur modèle n’est optimal ni en termes de services à la population ni en termes de conditions de travail du personnel », a pour sa part ajouté David Gagnon, vice-président de la FTPQ.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...