Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Services publics

Crise dans les CHSLD et les résidences privées : l'AQRP sonne l'alarme depuis 2011

QUÉBEC, le 14 avril 2020 - L’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) croit que la crise actuelle dans les CHSLD et les résidences pour aînés aurait pu être évitée et déplore que les différents gouvernements aient ignoré les nombreuses alarmes qu’elle a lancées au cours des dernières années. « Depuis 2011, nous avons interpellé le gouvernement à ce sujet à plusieurs reprises (voir le document joint à ce communiqué). Nous avons également rédigé trois mémoires et fait des recommandations précises. S’il ne pouvait pas prévoir une telle crise sanitaire, le gouvernement savait que ces établissements étaient désuets et qu’ils manquaient de personnel. En appliquant certaines recommandations, il aurait été possible d’empêcher que la crise soit d’une telle ampleur », déplore Rose-Mary Thonney, présidente de l’AQRP.

La Maison Herron : un établissement déjà visé en 2012

En 2013, l’AQRP avait mené une recherche portant sur les CHSLD et les résidences où il y avait eu des morts suspectes et pour lesquelles un coroner avait émis au moins une recommandation. Certains éléments étaient ressortis de cette recherche, notamment la mauvaise qualité des soins, la déficience des mécanismes de surveillance et la négligence. À l’époque, l’Association réclamait déjà une augmentation accrue des inspections et un suivi plus serré des recommandations du coroner et du Protecteur du citoyen. L’AQRP réclamait également un suivi particulier pour certains établissements, dont la Maison Herron à Dorval, visée à deux reprises par des recommandations du coroner.

« Outre la négligence des différents gouvernements, l’un des importants problèmes actuellement est l’absence de reddition de comptes qui règne dans ces établissements. Nous l’avons tristement constaté cette semaine. Les recommandations ne font pas l’objet d’un suivi assez serré. Pour prendre l’exemple de la résidence Herron, cet établissement a fait l’objet d’une inspection en 2012 et d’un rapport accablant de la Protectrice du citoyen en 2018. Or, selon toute vraisemblance, plusieurs correctifs n’avaient toujours pas été effectués. C’est inacceptable ! », insiste Rose-Mary Thonney, présidente de l’AQRP.

États généraux sur la place des aînés

Au sortir de la crise, l’AQRP demande que des États généraux soient rapidement mis en place. En plus de porter sur la crise actuelle, ces États généraux auraient une visée beaucoup plus large et porteraient sur la place des aînés et des retraités dans la société québécoise. « Nous réclamons ces états généraux depuis plus d’un an an et nous croyons plus que jamais qu’il s’agit d’une nécessité. La pandémie a simplement fait ressortir les failles qui existent depuis plusieurs années. Comme société, nous n’avons tout simplement pas été à la hauteur et nous prenons présentement la pleine mesure de la situation ! », termine Rose-Mary Thonney.

Voici les différentes interventions de l’AQRP concernant les conditions de vie dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées depuis 2011 :

2018

L’AQRP réagit favorablement quant au dépôt d’une requête d’autorisation pour exercer une action collective au nom des usagers du réseau des CHSLD du Québec pour maltraitance

2017

Deux bains pour les résidents qui le désirent, mais l’AQRP croit qu’il faut embaucher 600 nouveaux proposés pour répondre à cette exigence.

En tant qu’association de retraités, nous sommes préoccupés par les services qui seront offerts aux citoyens par des préposés n’ayant pas eu droit à une formation complète.

Mémoire-Maltraitance des aînés au Québec

2016

Le gouvernement se doit de réinvestir ses surplus où les besoins se font le plus sentir, en santé et vers les soins de prévention.

On ne doit plus attendre que la famille soit à bout de souffle avant d’intégrer des personnes vulnérables et en perte d’autonomie dans nos CHSLD.

On constate que le gouvernement n’a rien annoncé pour améliorer concrètement les conditions de vie dans les CHSLD.

L’AQRP croit que le défi actuel n’est pas de trouver des solutions pour lutter contre la maltraitance et pour favoriser la bientraitance, mais bien d’en faire de véritables priorités en y consacrant les ressources nécessaires.

L’accès à une place en CHSLD est souvent le dernier recours pour des gens en perte d’autonomie. Ces derniers sont souvent sans ressources ni moyens pour obtenir de l’aide, et même parfois, de soins de fin de vie.

Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

2015

L’AQRP entend continuer à demander que les personnes aînées qui nécessitent des soins de longue durée puissent être traitées avec attention, respect et dignité.

L’AQRP réagit avec stupéfaction aux révélations selon lesquelles l’accès à un bain complet supplémentaire pour les personnes hébergées en CHSLD, en échange de sommes monétaires, est une pratique connue des autorités en santé et services sociaux.

Le Protecteur du citoyen note cette fois que des résidences privées accueillent des personnes dont les besoins sont supérieurs à ce qu’elles peuvent offrir, ou encore, que plusieurs CHSLD ne peuvent offrir de façon sécuritaire des bains à tous leurs résidents

On constate que le gouvernement n’a rien annoncé pour améliorer concrètement les conditions de vie dans les CHSLD.

L’AQRP constate avec grande inquiétude que les actions et orientations préconisées par le gouvernement n’amènent toujours pas de valeur ajoutée dans le réseau de la santé et des services sociaux.

L’AQRP appelle à la fois les médecins et le gouvernement à replacer prioritairement le bien-être et la dignité des patients au cœur de leur réflexion sur l’avenir du système de soins québécois.

Le gouvernement rate le bateau en n’investissant pas davantage dans le maintien à domicile.

Mémoire - Le projet de loi no 20 : humaniser l’accès aux soins est une responsabilité partagée

2014

Portrait des lacunes dans les CHSLD.

Mémoire sur les conditions de vie des personnes hébergées en CHSLD dans lequel elle recommande 13 mesures visant à assurer une meilleure qualité des soins et une plus grande dignité pour les résidents.

Le ministre Hébert doit cesser de négliger les ressources d’hébergement déjà en place au profit de son projet d’assurance autonomie, encore vague et mal défini.

L’AQRP demande au Parti libéral du Québec (PLQ) d’envoyer un signal clair aux personnes aînées du Québec et d’honorer les engagements clés pris au cours de la dernière année ainsi qu’au cours de la dernière campagne électorale.

Mémoire - Les conditions de vie en CHSLD

2013

20 cas de décès obscurs ou violents en résidences pour aînées.

Mémoire - Maltraitance envers les aînés

Mémoire - Soins en fin de vie

2012

L’AQRP a appris que les rapports des visites d’appréciations des CHSLD omettent de présenter l’ensemble des lacunes observées dans les installations visitées.

Propos du ministre Hébert sur les CHSLD : vers le démantèlement du réseau public ? L’AQRP craint que le ministre de la Santé, des Services sociaux et des Aînés vide les CHSLD sans offrir les soins requis à domicile.

68 cas de gale dans trois CHSLD du Centre-du-Québec : L’AQRP réclame une enquête et un plan de prévention.

2011

Mémoire - Auditions publiques de la CSSS sur le projet de loi no 16

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Services publics

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...