Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Racisme

Dédommagements au-delà des excuses

Colonialism Reparation, tout en se félicitant des excuses des Pays-Bas pour leur rôle dans l’histoire de l’esclavage, demande que les Pays-Bas et les autres pays ex-colonisateurs au-delà des excuses présentent des dédommagements adéquates en accord avec les anciens pays colonisés et les communautés victimes.
Le 1er juillet 2021, à l’occasion de la célébration de Keti Koti, la maire d’Amsterdam Femke Halsema présente des excuses pour l’implication des administrations passées dans la traite mondiale des esclaves et l’esclavage et la Président du "Comité consultatif Dialogue sur le passé esclavagiste" Dagmar Oudshoorn présente le rapport final Chaînes du passé, en recommandant à l’État de procéder à la condamnation, aux excuses et aux réparations.

Le 10 décembre 2021 le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb présente des excuses pour l’implication des administrations passées dans le colonialisme et l’esclavage à partir du XVIIe siècle.

Le 23 février 2022 la maire d’Utrecht Shanon Dijksma présente des excuses pour l’implication des administrations passées dans le colonialisme et l’esclavage.

Le 1er juillet 2022, à l’occasion de la célébration de Keti Koti, le président de la Banque des Pays-Bas Klaas Knot présente des excuses pour le rôle de la banque centrale et de ses administrateurs dans la traite atlantique des esclaves au XIXe siècle.

Le 20 novembre 2022 le maire de La Haye Jan van Zanen présente des excuses pour l’implication des administrations passées dans le colonialisme et l’esclavage.

Le 19 décembre 2022 le Premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte [...] présente des excuses pour les actions de l’État néerlandais dans le passé : aux personnes réduites en esclavage dans le passé, partout dans le monde, qui ont souffert en conséquence de ces actions, ainsi qu’à leurs filles et fils, et à tous leurs descendants, jusqu’à nos jours [...].

Dans ce contexte, la Présidente de la "Fondation nationale pour le monument à l’histoire de l’esclavage aux Pays-Bas" Barryl A. Biekman et le Président de la "Commission Nationale pour les Réparations du Suriname" Armand Zunder demandent que les Pays-Bas au-delà des excuses présentent des dédommagements adéquates en accord avec les pays anciennement colonisés, ainsi que le Président de la "Commission CARICOM pour les Réparations" Hilary Beckles et le Président du "Comité National pour les Réparations de la Guyane" Eric Phillips demandent que les Pays-Bas, en accord avec les anciens pays colonisés et les communautés victimes, au-delà des excuses présentent des réparations.

Colonialism Reparation, tout en se félicitant des excuses des Pays-Bas pour leur rôle dans l’histoire de l’esclavage, demande que les Pays-Bas et les autres pays ex-colonisateurs (Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Portugal, Belgique, Italie, etc.) au-delà des excuses présentent des dédommagements adéquates en accord avec les anciens pays colonisés et les communautés victimes.

Pour d’autres renseignements, approfondissements et interviews :
Colonialism Reparation http://www.colonialismreparation.org/
Bureau de presse media@colonialismreparation.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Racisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...