Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Défendons notre climat, défendons nos collectivités - Journée d'action nationale

Des milliers de personnes aux quatre coins du pays s’élèvent contre les oléoducs, le pétrole sale et les changements climatiques

CANADA, le 10 mai 2014 - Partout au pays, ils sont des milliers à se regrouper pour forger un avenir meilleur et prémunir la population contre les pipelines et les projets d’exploitation pétrolière qui saccagent l’environnement et accélèrent le changement climatique. Une centaine d’activités se dérouleront d’un océan à l’autre dans le cadre de la Journée d’action nationale « Défendons notre climat, défendons nos collectivités ».

« Du projet de pipeline Northern Gateway d’Enbridge au pipeline Keystone XL, aux projets de Kinder Morgan, à la ligne 9 et à l’oléoduc Énergie Est en passant par l’expansion des projets d’exploitation des sables bitumineux, de nombreuses décisions concernant les pipelines et les projets d’énergie extrême partout au pays sont imminentes », affirme Eriel Deranger de la Première Nation chipewyan d’Athabasca. « S’ils se concrétisent, ces projets contribueront à la pollution de l’eau, menaceront les collectivités et les droits issus des traités et accélèreront les changements climatiques, ce qui aura des effets majeurs sur toutes les régions du Canada. »

« Ce gouvernement a exclu le climat des discussions. Les Canadiens ne peuvent pas en parler dans les évaluations environnementales des projets de pipelines, de mines ou in situ. Le Premier ministre a imposé le silence aux scientifiques et mis fin à la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie », souligne Jamie Biggar de Leadnow.ca. « Des gens de tout le Canada intensifient leurs efforts pour discuter et pour demander une stratégie climatique juste, équitable et sans pollution. »

Près d’une centaine de groupes communautaires incluant les Premières Nations, des jeunes et des Canadiens concernés de tous les milieux s’organisent et participent à des événements tels que des marches, des rassemblements et des concerts dans le cadre de la Journée d’action nationale « Défendons notre climat, défendons nos collectivités ».

« Dans l’ensemble du pays, on assiste à un mouvement composé de gens de tous horizons qui travaillent ensemble pour défendre notre climat et nos collectivités en réclamant un changement pour un avenir énergétique juste, sûr et propre », déclare Alain Brunel de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, à Montréal. « Ensemble, nous exhortons tous les politiciens à s’engager à imposer un plafond à l’énergie extrême, à réduire la pollution climatique et à mettre fin graduellement aux combustibles fossiles, une fois pour toutes. »

Selon Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie de Greenpeace Canada, « le gouvernement du Québec doit agir pour défendre le climat, l’environnement et les communautés que le gouvernement Harper est en train de sacrifier au profit des pétrolières. Alors que les inquiétudes et la grogne citoyenne ne cessent de prendre de l’ampleur, Québec doit rassurer la population et confirmer qu’il mettra en place sa propre évaluation environnementale publique du projet de pipeline Énergie Est.

« Le monde municipal, les écologistes et même TransCanada s entendent sur la necéssité de tenir un BAPE sur le projet Énergie est. Nous comptons donc sur le gouvernement du Québec afin qu il mandate le BAPE dans les meilleurs délais », a déclaré Steven Guilbeault, directeur d’Équiterre.

« Les citoyens de Kenora ajoutent leurs voix à l’appel national pour la défense de notre climat et de nos collectivités, en particulier maintenant que nous sommes menacés par le projet d’oléoduc Énergie Est », déclare Teika Newton de Transition Initiative Kenora, se référant aux plans de TransCanada consistant à rénover un pipeline traversant la ville pour qu’il transporte du pétrole des sables bitumineux. « Ce pipeline mettrait en danger notre ville, notre eau et notre climat. »

Le gouvernement et l’industrie multiplient leurs efforts pour que démarrent de nombreux projets d’exploitation des sables bitumineux, de fracturation hydraulique et d’extraction du charbon au Canada, y compris la construction de six pipelines : l’oléoduc Énergie Est, la ligne 9 et le pipeline des Grands Lacs traversent la plupart des réserves d’eau potable du pays, en route vers la côte de l’Atlantique ; les projets de Kinder Morgan et Northern Gateway d’Enbridge augmenteront de façon considérable la circulation de pétroliers le long de la côte de la Colombie-Britannique, tandis que le pipeline Keystone XL traversera la Saskatchewan jusqu’au cœur des États-Unis. Non seulement ces conduites transportent un bitume extrêmement corrosif, mêlé de composés chimiques toxiques, qui pourrait ruiner la santé de la population et l’environnement advenant un déversement accidentel, mais ces projets nous assujettissent à une économie en cul-de-sac articulée sur les combustibles fossiles tout en autorisant l’expansion de l’exploitation des sables bitumineux qui déstabilisera le climat de la planète.

La Journée d’action canadienne sera suivie d’une Journée d’action aux États-Unis le 17 mai.

Pour en savoir plus, visitez notre site Web à http://www.defendonsnotreclimat.ca/


Pour obtenir la liste complète des activités, consultez http://www.defendonsnotreclimat.ca/

Défendons notre climat

Collectif organisateur de la journée d’action pour le climat au Canada (mai 2014)

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...