Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Démission de Jacques Daoust - "Le premier ministre ne doit pas faire de Jacques Daoust un bouc émissaire" - Manon Massé

MONTRÉAL, le 19 août 2016 - Voici la réaction préliminaire de la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, concernant la démission du ministre des Transports Jacques Daoust.

"La déclaration de Jacques Daoust pour annoncer sa démission ne permet malheureusement pas de faire la lumière sur la vente des actions de Rona. M. Daoust jure ne pas avoir menti et ne pas avoir donné l’autorisation. Alors qui a donné le "ok" que le chef de cabinet Pierre Ouellet a transmis aux dirigeants d’Investissement Québec ? Il devient de plus en plus clair que la décision politique vient du bureau du premier ministre Couillard.

S’il est conséquent lorsqu’il dit que des questions sérieuses se posent, Philippe Couillard doit répondre à la demande de Québec solidaire et exiger que M. Ouellet et M. Dufresne, son propre chef de cabinet, témoignent en commission parlementaire la semaine prochaine. Il doit aussi donner la directive que les courriels et le répertoire téléphonique des communications de M. Ouellet avec le bureau du premier ministre le 26 novembre 2014 soient rendus publics. Je crois que M. Couillard en sait déjà plus qu’il ne le dit. Il ne bernera personne s’il tente de faire de Jacques Daoust le seul bouc émissaire."

- Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...