Édition du 18 juin 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Écoles vétustes à Montréal : Vincent Marissal et des élu-es de la région montréalaise demandent un plan stratégique

Montréal, le 12 mars 2019 - Dans un effort transpartisan sans précédent lancé à l’initiative du député de Rosemont, Vincent Marissal, une dizaine d’élu-es montréalais-es de tous les paliers de gouvernement se sont réunis ce matin pour tirer la sonnette d’alarme et demander au gouvernement de la CAQ de mettre en place un plan d’envergure pour répondre rapidement aux problèmes de détérioration des infrastructures scolaires de Montréal.

« L’état de décrépitude de nos écoles publiques à Montréal a atteint un point critique. Le premier ministre l’a répété dans son discours inaugural : l’éducation est sa priorité numéro un. J’espère qu’aujourd’hui, M. Legault entendra le cri du coeur que toute la classe politique montréalaise est en train de lui envoyer : la priorité, elle est là et elle est urgente. Si le gouvernement n’agit pas maintenant, c’est une génération entière qui sera abandonnée au délabrement, aux moisissures et aux classes modulaires », a martelé M. Marissal.

À l’heure actuelle, près de 90% des bâtiments de la CSDM, qui sont âgés en moyenne de 65 ans, sont considérés comme étant « en mauvais état » ou « en très mauvais état » et nécessitent des besoins urgents en rénovation. Outre les graves problèmes de salubrité, le manque criant de salles de classe est aussi alarmant, selon le député de Rosemont.

« 160 % : c’est le taux d’occupation de certaines écoles de Montréal. Dans ma circonscription seulement, il manque 50 classes primaires à l’heure où on se parle. Résultat : des jeunes de Rosemont se retrouvent à étudier dans des roulottes en gyproc. Et ça n’est pas plus reluisant ailleurs à Montréal, puisque sur le seul territoire de la CSDM, on dénombre plus de 91 classes modulaires. Comment le personnel enseignant est censé faire son travail dans des conditions pareilles ? Comment les élèves sont censés réussir dans des écoles qui tombent littéralement en ruine ? » a-t-il déploré.

« La CSDM estime que construire, rénover et entretenir ses bâtiments coûtera jusqu’à 1,3 milliard $. Et que prévoit la CAQ ? 1,2 milliard pour tout le Québec. Ce n’est pas sérieux. Si l’éducation est vraiment la priorité du gouvernement, les ministres Roberge et Rouleau doivent présenter au plus vite un plan de redressement qui vienne avec des vrais moyens pour combler le retard accumulé par les gouvernements précédents », a conclu Vincent Marissal.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...