Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élimination du questionnaire long obligatoire du recensement : la FCFA en appelle aux premiers ministres des provinces et territoires

En l’absence de données fiables et représentatives qui permettent de définir les programmes et les services à l’intention des francophones, la conséquence risque fort d’être un recul de la vitalité du français dans votre province et partout au pays.

À la veille la rencontre du Conseil de la fédération qui se tient demain et vendredi à Winnipeg, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada demande aux premiers ministres des provinces et des territoires d’intervenir afin que le gouvernement fédéral revienne sur sa décision d’éliminer le questionnaire long à participation obligatoire en vue du Recensement 2011. La FCFA a envoyé aujourd’hui des lettres à ce sujet aux 13 premiers ministres et à leurs ministres responsables des affaires francophones.

« En l’absence de données fiables et représentatives qui permettent de définir les programmes et les services à l’intention des francophones, la conséquence risque fort d’être un recul de la vitalité du français dans votre province et partout au pays », a écrit la présidente de la FCFA, Marie-France Kenny.

La FCFA note que plusieurs gouvernements provinciaux et territoriaux, dont le Manitoba, l’Île-du-Prince-Édouard, le Yukon, le Québec et l’Ontario ont déjà signalé publiquement leur opposition à une décision qui les privera des données sur lesquelles ils se basent pour planifier et développer toute une variété de politiques, de programmes et de services touchant l’ensemble de leurs citoyens et citoyennes.

« Nous souhaitons définitivement que la question soit soulevée au Conseil de la fédération, et nous exhortons tous les premiers ministres des provinces et des territoires à développer une position commune en faveur de la remise en place du questionnaire long à participation obligatoire », déclare Mme Kenny.

La FCFA tient à signaler qu’elle n’a toujours pas reçu de réponse aux lettres qu’elle a envoyées, depuis le début juillet, au ministre de l’Industrie, l’honorable Tony Clement, au ministre du Patrimoine canadien, l’honorable James Moore, et au président du Conseil du Trésor, l’honorable Stockwell Day, pour leur faire part de l’impact désastreux que l’élimination du questionnaire long à participation obligatoire risque d’avoir sur la vitalité des communautés francophones et acadiennes.

Hier, la FCFA a fait parvenir une lettre au Premier Ministre Stephen Harper à ce sujet.

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que dix organismes nationaux. Elle a pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...