Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Solidarité internationale

En solidarité envers les travailleuses du textile qui risquent leur vie

Aux dirigeant.es de la compagnie H&M,

Le Centre international de solidarité ouvrière (CISO) est une organisation intersyndicale de solidarité internationale qui a pour mission de renforcer les liens de solidarité entre travailleuses et travailleurs d’ici et d’ailleurs pour la défense du travail décent. Nous sommes donc directement interpellés par les revendications des travailleuses du textile qui réclament que leurs droits soient respectés.

En tant que dirigeantes et dirigeants d’H&M, vous savez certainement qu’il est de votre responsabilité de faire respecter les droits des travailleuses et travailleurs à travers l’ensemble de votre chaîne de production. Cette responsabilité ne peut en aucun cas être mise au second plan, derrière la recherche de profits et de redevances des actionnaires. C’est pourtant ce qui est arrivé au Bangladesh, où les travailleuses luttent avec acharnement pour rappeler leur valeur.

Important fournisseur des grandes marques de mode, l’industrie du textile bangladaise emploie 4,2 millions de personnes dont 85 % sont des femmes. Pendant des années, les demandes de réformes pour plus de sécurité au sein des usines ont frappé un rempart d’indifférence de la part des grandes corporations comme la vôtre.

Fléau mondial, sous prétexte de ses avantages financiers, la déresponsabilisation des grandes compagnies face à leur main-d’œuvre fait de nombreuses victimes. La Confédération syndicale internationale a dévoilé qu’au sein des chaînes d’approvisionnement mondiales de 50 grandes entreprises, seulement 6 % du personnel entretient une relation directe avec la société-mère. Une logique qui s’accommode de l’oubli des 94 % restants.

En avril 2013, l’effondrement du Rana Plaza, une usine de production de vêtements fournissant H&M, a fait 1 134 morts, des milliers de blessés et a laissé dans le deuil un pays entier. Ce drame aurait pourtant pu être évité par un simple contrôle de sécurité en bâtiment qui aurait révélé les réparations à effectuer.

Suite à cette tragédie, H&M s’est engagé à rendre les édifices plus sûrs dans l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement au Bangladesh. Or, trois ans plus tard, ce sont encore 70% des édifices de vos fournisseurs qui ne sont pas conformes aux règles de sécurité minimales. Ce bilan met en péril la vie de milliers de personnes qui risquent notamment de rester coincées à l’intérieur de leur lieu de travail en cas d’incendie ou d’être prisonnières des décombres suite à un effondrement.

Vous n’avez pas tenu votre engagement envers vos travailleuses et travailleurs. Pourtant, en 2015, votre directeur général, Karl-Johan Persson, se félicitait du profit après impôt de 2,6 milliards de dollars US (20,9 milliards SEK) engrangé par H&M. Votre campagne de recyclage de vêtements ne fait rien pour ceux qui risquent leur vie pour les fabriquer.

En tant que consommatrices et consommateurs préoccupés nous vous demandons de respecter vos engagements en vous assurant que vos fournisseurs respectent les droits des travailleuses et des travailleurs et leur procurent un environnement de travail sécuritaire et compensent adéquatement les préjudices subis. Parce que la vie de chaque travailleuse et travailleur compte !

Amélie Nguyen

Coordonnatrice du Centre international de solidarité ouvrière (CISO).

Sur le même thème : Solidarité internationale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...