Édition du 12 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Hôtellerie - Les travailleuses et les travailleurs prêts à revenir, mais pas à n'importe quel prix ! (FC-CSN)

MONTRÉAL, le 10 juill. 2021 - Les membres des 26 syndicats participant à la dixième ronde de négociation coordonnée de l’hôtellerie à la CSN ont manifesté devant l’hôtel DoubleTree by Hilton à Montréal samedi pour demander aux hôteliers de négocier de bonne foi et de leur offrir des conditions de travail adaptées à la pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement au Québec.

« Après plus d’un an de pause en raison de la crise sanitaire, on peut finalement voir pointer à l’horizon un début de reprise de l’activité touristique, explique le trésorier de la FC-CSN, Michel Valiquette. On invite les employeurs à presser le pas et à négocier rapidement pour s’assurer qu’aucun conflit de travail ne vienne plomber leur chance de tirer profit de la saison touristique qui arrive. »

Alors que les conventions collectives de la plupart des syndicats participant à la négociation coordonnée sont échues depuis plus d’un an, plusieurs employeurs ne démontrent aucun empressement à s’entendre.

« Nous remarquons, sans grande surprise, que certains employeurs sans scrupules essaient de profiter de la crise pour demander des reculs complètement inacceptables et que d’autres tentent de reporter les négociations aux calendes grecques, explique M. Valiquette. Ils ne semblent pas réaliser qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre en ce moment et qu’ils vont devoir faire des efforts pour attirer les travailleuses et les travailleurs dont ils auront besoin cet été. »

Regroupant plus de 2 500 professionnel-les de l’hôtellerie actifs dans les régions de la Capitale-Nationale, de la Montérégie, de l’Estrie et du Grand Montréal, les 26 syndicats participant à la négociation coordonnée ont adhéré à une plateforme de demandes communes qu’ils ont le mandat de négocier avec leurs employeurs respectifs.

La plateforme commune adoptée par les syndicats participants comprend quatre grandes demandes : une convention collective d’une durée de quatre ans ; des améliorations aux régimes d’assurance collective ; le maintien des liens d’emploi — et donc des droits de rappel et d’ancienneté — rétroactivement au 13 mars 2020 ; et des augmentations salariales raisonnables variant entre 2,1 % et 4 % par année.

En plus de ces demandes et de leurs demandes locales, les syndicats s’engagent à n’accepter aucun recul sur les clauses de nature pécuniaire ou sur les demandes de plateforme des négociations coordonnées antérieures.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...