Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Journée de commémoration nationale en mémoire des victimes de la COVID-19 - La FIQ et la FIQP soulignent le courage des professionnelles en soins pendant la pandémie

MONTRÉAL, le 11 mars 2021 - Il y a un an, les milliers de professionnelles en soins de toutes les régions du Québec ont retroussé leurs manches et elles se sont massivement mobilisées pour affronter la plus grande crise sanitaire de notre histoire. Face à un virus sans précédent, elles ont risqué leur vie et celle de leur famille pour soigner sans relâche, soutenir les malades ainsi que leurs proches et épauler leurs collègues. La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ et de la FIQP | Secteur privé tiennent à saluer l’extraordinaire courage et l’humanité dont elles ont fait preuve, et ce, malgré les moments plus sombres dont elles ont été témoins.

La dernière année fut extrêmement difficile, particulièrement pour les professionnelles en soins qui ont côtoyé le pire : l’impuissance devant l’inconnu, la pénurie de personnel, le manque d’équipement pour se protéger, la détresse, le stress, la culpabilité, la peur de tomber malade et d’infecter leur famille, la maladie et la mort de leurs patients dans la plus grande solitude. Malheureusement, certaines sont tombées au combat.

« Je tiens à saluer leur professionnalisme et leur solidarité exemplaire. Les professionnelles en soins ont sacrifié leur santé, leur sécurité et leur vie de famille pour assurer les soins et services essentiels, malgré des conditions de travail inhumaines. Il ne pourra y avoir de réelle reconnaissance de leur contribution inestimable sans l’engagement ferme d’un changement de culture vers plus de soutien, plus d’écoute et une plus grande valorisation de leur rôle. Ce sont les seuls gages que les sacrifices consentis ne seront pas vains. »

Nancy Bédard, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ.

La pandémie a exposé à quel point le réseau de la santé a été fragilisé durant les dernières années et que tout aurait pu s’écrouler sans l’apport des professionnelles en soins ; elle laissera des traces indélébiles dans la vie des Québécoises et des Québécois. Les Fédérations soulignent que le Québec a un devoir de mémoire envers les victimes et envers l’ensemble des professionnelles en soins et que celui-ci s’incarne dans des gestes concrets, en faveur de la protection des personnes les plus vulnérables et de conditions d’exercices décentes.

« Les professionnelles en soins ont tout donné pour permettre au reste de la population québécoise de se protéger du virus et que l’économie puisse continuer de fonctionner. Mal protégées, des milliers d’entre elles ont contracté le virus. Plusieurs vivent encore avec de graves conséquences. Nous ne pouvons pas revenir en arrière pour corriger les erreurs, mais nous avons l’obligation de nous assurer qu’elles ne surviennent plus jamais. »

Sonia Mancier, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec | Secteur privé

En cette journée de commémoration nationale des victimes de la COVID-19, les Fédérations offrent leurs plus sincères condoléances aux familles des travailleuses et travailleurs de la santé qui sont décédées. Leurs pensées accompagnent également les familles et les proches des plus de 10 500 victimes de la COVID-19 qui sont décédées au cours de la dernière année.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...