Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

L'AQLPA dénonce la tricherie continue du gouvernement Harper dans la lutte aux changements climatiques - Le mensonge et la cachoterie, sont-ils devenus des outils de travail pour le Canada ?

SAINT-LÉON-DE-STANDON, QC, le 19 avril 2013 - L’inventaire national des sources de gaz à effet de serre (1990-2011) démontre encore une fois que le gouvernement Harper trompe la population canadienne et le monde entier quand il tente de promouvoir son bulletin environnemental. Le bilan réel est plutôt pitoyable, et c’est sans doute la raison pour laquelle ce rapport été publié sur le site des Nations Unies, sans annonce officielle au Canada, et sur un site de plus en plus obscur de ce qui reste d’Environnement Canada.

« Comme un maquignon de théâtre burlesque le ministre Kent participe à une mise en scène frauduleuse et malhonnête dont le seul but est de cacher la vérité : le Canada est devenu un état pétrolier délinquant et irresponsable. Le Canada a même triché le monde en écrivant ses propres règles de procédures de réduction des gaz à effet de serre pour les rendre les plus laxistes possible, il ne les rencontre même pas et ose prétendre faire sa part. Le gouvernement Harper et ses alliés des compagnies pétrolières et gazières, dopés par l’argent des combustibles fossiles, démontrent toujours plus de mépris face à leurs responsabilités environnementales » accuse André Bélisle, président de l’AQLPA.

Si la tendance se maintient, le Canada ratera LARGEMENT les objectifs minables qu’il s’est lui-même fixé selon les chiffres d’Environnement Canada soit : 720 mégatonnes en 2020 au lieu de 612 mégatonnes (objectif du Canada à Copenhague). Tout cela grâce à la stratégie du gouvernement Harper qui vise à développer au maximum les combustibles fossiles, pétrole et gaz. Pire encore, c’est pour encourager ces industries que monsieur Harper a condamné à mort le Protocole de Kyoto au Canada en décembre 2011.

Science internationale

Selon la science, pour agir de manière responsable, le bilan 2020 au Canada devrait être de 450 mégatonnes - très loin des 720 mégatonnes annoncées par Environnement Canada en 2012, et très loin de la réduction de 40% en 2020 réclamé par la communauté scientifique internationale.

Le Canada n’a donc jamais réduit ses émissions à date et il sera probablement en 2020 à plus de 15% au-dessus de ses propres objectifs, absurdes et trompeurs, de réduction d’émissions de GES.

Le gouvernement Harper trompe les gens et il aimerait en plus nous faire croire aux miracles ! C’est vraiment « Stephen Harper au pays des merveilles »...

« J’invite personnellement, avec insistance et espoir, la population québécoise à venir signifier avec nous lors de la Marche pour la Terre à Montréal ce dimanche 21 avril leur volonté de voir nos gouvernements et plus spécialement celui du Canada assumer leurs responsabilités dans la lutte aux changements climatiques » conclut André Bélisle.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...