Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

International

L'analyse des ridicules résultats des élections britanniques par Fair Vote Canada

Récemment, les élections parlementaires britanniques, ont fourni un autre exemple à couper le souffle illustrant comment le vieux système -« le gagnant-remporte-tout »- crée des distorsions dans les résultats des élections.

Source : www.rabble.ca
_ Traduction : Françoise Breault

Avec 626 des 650 sièges déclarés, ( 7 mai, 8h am ) les Conservateurs ont gagné environ 47% des sièges avec seulement 36% des votes. Les Travaillistes ont reçu une aubaine équivalente de sièges non mérités : 40% des sièges avec seulement 29% des votes.

Pendant ce temps, les Libéraux Démocrates ont gagné seulement 8% des sièges, en ayant pourtant gagné 23% des votes. Comme a dit le Libéral Démocrate Nick Clegg : « il est parfaitement clair que ce système électoral est dysfonctionnel »

« Aussi risibles que sont les résultats des élections britanniques, ils ne sont pas pires que ce nous expérimentons au Canada », dit Bronwen Bruch, président de Fair Vote Canada, une organisation multi-partisane de citoyens pour la réforme du système de scrutin au Canada. « La grande différence est que la Grande-Bretagne peut très bien progresser vers une réforme électorale puisque les Travaillistes et les Libéraux Démocrates, qui ensemble représentent la majorité des électeurs, se préparent à abandonner le système discrédité first-past-the-post. On s’attend à ce que les Libéraux Démocrates demandent d’agir en vue d’une représentation proportionnelle. »

Les élections d’hier au Royaume-Uni, sont la même foulée des élections de 2005, où le parti Travailliste de Tony Blair, a gagné une majorité des sièges avec un simple 35% du vote populaire. Comment est le système d’élections canadiennes en comparaison ?

Dans les récentes années, nous avons eu trois gouvernements provinciaux majoritaires formés par des parties qui sont venus en deuxième place dans le vote populaire. L’actuel gouvernement Libéral au Nouveau-Brunswick en est un exemple – les Conservateurs du Nouveau-Brunswiek ont pourtant gagné plus de votes lors de la dernière élection.

Fair Vote Canada cite d’autres exemples de dysfonction électorale au Canada :
En 1997, les Libéraux de Jean Chrétien ont remporté la majorité avec seulement 39% des votes.
En 1990, les Nouveaux Démocrates de Bob Rae, ont remporté la majorité en Ontario avec moins de 38% des votes.
Lors de l’élection fédérale de 2008, 940,000 électeurs pour les Verts, n’ont emporté aucun siège, alors que 813,00 votes pour les Conservateurs en Alberta ont envoyé à eux seuls 27 députés au Parlement.

La pression pour une réforme électorale augmentait graduellement en Grande-Bretagne, quand le scandale des dépenses d’un Ministre a fait explosé le couvercle. En plus Nick Clegg, le chef du 3e parti, a dit qu’une réforme électorale est la condition pour supporter un nouveau gouvernement. Une semblable combinaison de conditions peut survenir au Canada – nous pouvons l’espérer seulement étant donné la baisse du taux de participation des électeurs car la population est dégoutée de notre système dysfonctionnel.

Larry Gordon est le directeur exécutif de Fair Vote Canada.

Traduction : Françoise Breault

Sur le même thème : International

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...