Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Jeunesse

Les jeunes veulent que la société « allume ! » Pour que les choses changent

Québec, le mercredi 13 novembre 2019 – Bravant le froid et la tempête, plus de 150 jeunes de partout au Québec se sont rendu·es dans la Capitale-Nationale les 12 et 13 novembre dernier pour la 5e Grande consultation jeunesse (GCJ). Prenant la parole sur des sujets variés tels que la santé mentale, les discriminations, l’environnement et l’exploitation sexuelle, les jeunes ont terminé en proposant des solutions aux problématiques identifiées.

Présentée par la Coalition Interjeunes, la GCJ 2019 a été conçue à 100% « par et pour » les jeunes : de l’organisation au choix du thème, jusqu’à la soirée micro ouvert et la dernière plénière. Sous le thème « Allume ! Ce qui nous préoccupe », ce rassemblement a permis aux 12-30 ans de poser leur éclairage propre sur le Québec d’aujourd’hui et de demain.

Dans le cadre d’ateliers thématiques et d’activés artistiques, les participant·es ont mis en lumière des enjeux qui les touchent. « L’exploitation sexuelle, c’est un tabou, mais il y en a partout », a soutenu Catherine Lessard, originaire de Drummondville. « Il faut agir pour aider les jeunes filles et les jeunes garçons qui subissent ça, pas juste dans les villes, mais aussi en région », a poursuivi celle qui en était à sa deuxième présence à la GCJ.

En fin de consultation, les jeunes ont présenté des recommandations issues de leurs discussions. « On voudrait avoir des cours de politique dès le primaire », a déclaré Colin Renaud, 14 ans. « On sait comment mettre un bulletin de vote dans une boîte, mais on ne connaît pas assez les gens qui nous dirigent », a ajouté ce jeune qui s’était déplacé de Montréal.

L’événement – qui se déroulait à l’Hôtel le Concorde – a culminé par un retour en grand groupe où les jeunes se sont adressé·es directement aux politiques. L’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, M. Samuel Poulin, était sur place pour entendre le message porté par les jeunes. Notons également la présence de M. Frantz Benjamin et de Mme Méganne Perry-Mélançon, respectivement porte-paroles de l’opposition et du troisième groupe d’opposition pour les dossiers jeunesse. La consultation avait débuté par une allocution vidéo du premier ministre, M. François Legault.

Au terme de ces deux journées d’échanges et de rencontres, les jeunes du comité organisateur repartent avec la satisfaction du travail accompli. Plusieurs bénévoles ont même exprimé leur désir de répéter l’expérience l’année prochaine. « C’est sûr que je vais être là l’an prochain », a déclaré avec enthousiasme Stéphanie Smith, âgée de 28 ans. « J’ai tellement reçu de la part des organismes communautaires, je considère que c’est ma responsabilité de redonner aux organismes et aux jeunes qui s’y impliquent », a conclu la jeune femme.

Un rapport des recommandations tirées de la consultation sera diffusé dans les premiers mois de l’année 2020.

banner_event_GCJ2019.jpg

À PROPOS DE LA COALITION INTERJEUNES

La Coalition Interjeunes a été créée dans le but de rassembler les regroupements d’organismes communautaires autonomes jeunesse qui œuvrent auprès des jeunes dans une perspective de transformation sociale et d’amélioration de leurs conditions de vie. Les organismes membres d’Interjeunes sont le Regroupement des maisons de jeunes du Québec (RMJQ), le Regroupement des Auberges du cœur du Québec (RACQ), le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ), le Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage (ROCLD), le Regroupement des organismes communautaires québécois en travail de rue (ROCQTR) et le Regroupement des écoles de la rue accréditées du Québec (RÉRAQ).

Coalition interjeunes

La Coalition Interjeunes a été créée dans le but de rassembler les regroupements d’organismes communautaires autonomes jeunesse qui œuvrent auprès des jeunes dans une perspective de transformation sociale et d’amélioration de leurs conditions de vie. Elle représente 360 organismes fréquentés par plus de 300 000 jeunes de partout au Québec.

Les organismes membres d’Interjeunes sont le Regroupement des maisons de jeunes du Québec (RMJQ), le Regroupement des Auberges du cœur du Québec (RACQ), le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ), le Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage (ROCLD), le Regroupement des organismes communautaires québécois en travail de rue (ROCQTR) et le Regroupement des écoles de la rue accréditées du Québec (RÉRAQ).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Jeunesse

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...