Édition du 4 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Rentrée parlementaire au Québec

La CSN fait le point sur ses attentes : réparer le gâchis

Louis Roy, président de la CSN« Le gouvernement du Québec semble vouloir entreprendre une rentrée parlementaire sans prendre acte de tout ce qui s’est passé depuis qu’il a fermé les portes de l’Assemblée nationale en juin dernier. Alors que la situation économique mondiale semble s’enliser à nouveau, il maintient le cap sur ce qui était déjà une mauvaise décision, soit l’atteinte rapide du déficit zéro », de déclarer le président de la CSN, Louis Roy.

« De surcroît, nous apprenons qu’il redoublera d’efforts dans l’imposition de ses compressions budgétaires avec de nouvelles coupes de 800 millions de dollars. Trois cent cinquante millions seraient retranchés du budget en santé et 180 millions en éducation, dont 30 millions dans le réseau collégial. Puis, assez incroyable, ces coupes seraient justifiées par des débordements de coûts en transport et ceux liés aux inondations en Montérégie. Nous sommes en plein gâchis social et politique », d’ajouter Louis Roy.

La CSN considère que c’est avec énormément de désinvolture que le premier ministre du Québec nous annonçait vendredi qu’il n’instituerait pas de commission d’enquête publique sur l’industrie de la construction. « Il est plus empressé de réduire les budgets des missions centrales qui lui incombent que de rétablir une situation qui épargnerait un gaspillage des fonds publics », note le président de la CSN.

Réparer le gâchis

La CSN reproche depuis longtemps au gouvernement du Québec ses choix budgétaires et ses orientations quant à la prestation des services. La confédération a toujours exprimé ses craintes quant aux impacts négatifs qu’aurait l’application des politiques néolibérales. Politiques qui se sont traduites par des réductions massives d’impôt, qui ont conduit, entre autres, à la privatisation de services avec les résultats que nous connaissons aujourd’hui. « Il a prôné la privatisation et la déréglementation, nous les avons dénoncées, de rappeler Louis Roy. Pour réparer le gâchis dans lequel ce gouvernement nous entraîne de plus en plus, il doit revenir sur ses choix antérieurs et entreprendre la prochaine rentrée parlementaire avec l’objectif de mieux servir la population. »

La CSN attend du gouvernement du Québec qu’il retarde l’atteinte du déficit zéro et soutienne les services à la population qui se détériorent constamment. Il doit soustraire de ses projets de loi tout ce qui mène à une plus grande marchandisation des services, comme dans son projet de loi no 16 concernant les résidences pour personnes âgées.

Il doit favoriser l’accès à l’éducation postsecondaire en reculant sur ses intentions d’augmenter les droits de scolarité. Il doit faire en sorte de régulariser les pratiques dans l’industrie de la construction, avant même de se lancer dans le Plan Nord. Il doit réformer la fiscalité afin de percevoir les sommes pour assumer ses responsabilités, stopper la décroissance de l’État puis assurer un réel partage de la richesse.

Parmi les modifications législatives annoncées, la CSN portera une attention particulière à celles portant sur le régime des relations de travail dans l’industrie de la construction, la Régie du bâtiment, le régime québécois de santé et de sécurité au travail, le Code du travail (anti-briseurs de grève, arbitrage, devoir de représentation), la protection du territoire dans le Nord, le régime minier, la certification des résidences privées et le surendettement des consommateurs.

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...