Édition du 15 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

La FSSS-CSN demande au gouvernement de réaliser les promesses faites aux préposés aux bénéficiaires

MONTRÉAL, le 26 août 2020 - Les syndicats affiliés à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) représentant les préposé-es aux bénéficiaires (PAB) mettront tout en œuvre pour permettre aux nouveaux préposé-es aux bénéficiaires d’obtenir des postes à temps complet dès leur embauche, en septembre prochain. Tous les syndicats sont prêts à entreprendre des discussions immédiatement avec les directions des établissements du réseau afin, par exemple, d’accélérer la procédure de dotations de postes. Cela devra se faire dans le respect des droits des salarié-es déjà à l’emploi des établissements de l’ensemble du réseau, qui doivent aussi avoir accès à ces emplois à temps plein comme PAB, s’ils le souhaitent. C’est le message qu’a livré aujourd’hui la FSSS-CSN aux représentants patronaux nationaux.

« Le premier ministre Legault a fait beaucoup de promesses aux préposé-es aux bénéficiaires, il faut livrer la marchandise maintenant, appelle le président de la FSSS-CSN, Jeff Begley. Depuis des mois, nous interpellons ce gouvernement et les représentants patronaux sur les conditions gagnantes qu’il faut mettre en place pour assurer que l’arrivée massive de ce personnel, dans quelques semaines, soit couronnée de succès. Nous savons depuis le début qu’il faudra modifier les règles en vigueur pour remplir la promesse de François Legault d’offrir des postes à temps plein aux nouveaux PAB, mais nos appels sont longtemps demeurés sans réponse. Pour nous, c’est tout à fait possible d’y arriver, mais il faut se mettre au travail sérieusement tout en respectant les droits des salarié-es qui sont là depuis 10, 15, 20 ans, qui ont été au front durant la pandémie et qui souhaitent améliorer leur sort. » Rappelons que moins d’un PAB sur trois détient un poste à temps complet dans le réseau. Près de 10 000 nouveaux PAB, formés cet été, arriveront dans les établissements dès la mi-septembre.

Des promesses à concrétiser

« Le gouvernement a fait une autre grande promesse aux préposé-es aux bénéficiaires, soit celle d’un salaire de 26 $ l’heure, poursuit la vice-présidente de la FSSS-CSN, Josée Marcotte. Or, un juste salaire pour les PAB, cela passe par le règlement des plaintes en maintien de l’équité salariale. Les PAB sont sous-payés parce que leur emploi n’est pas évalué à sa juste valeur. Ce sont donc tous les PAB du réseau qui doivent voir leur salaire de base relevé de façon importante et permanente. Actuellement, le gouvernement n’offre pas de relever leur salaire significativement. Au contraire, il mise tout sur des primes temporaires et conditionnelles. Au final, c’est une toute petite minorité des PAB qui reçoit la rémunération de 49 000 $ par année que le premier ministre fait miroiter. Ce dont les PAB ont besoin, c’est une solution de long terme, un juste salaire établi en fonction d’une évaluation rigoureuse de leur emploi et non pas en fonction des plans de communication de la CAQ. »

Appel à l’action

« M. Legault a fait beaucoup de promesses. Comme organisation syndicale représentant la majorité des PAB, nous sommes prêts à nous engager pour qu’elles puissent se réaliser, mais il faut passer immédiatement de la parole aux actes, et ce pour l’ensemble des préposé-es aux bénéficiaires du réseau », conclut Jeff Begley.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...