Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

La Ville de Montréal tente en vain de museler ses scientifiques : une victoire du SPSPEM à la CRT pour la liberté d'expression (SPSPEM)

MONTRÉAL, le 29 déc. 2015 - Le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (le « SPSPEM ») est heureux d’avoir remporté une première manche contre la Ville de Montréal devant la Commission des relations du travail (la « CRT »).

Rappelons que le SPSPEM est sans convention collective depuis plus de cinq ans et que malgré les compromis répétés du SPSPEM, la Ville de Montréal a saboté toutes les occasions de règlement.

Depuis le mois d’octobre 2015, dans le cadre de la négociation de leur convention collective, les membres du SPSPEM insèrent systématiquement à leur signature électronique un texte dénonçant les risques de la perte d’expertise interne en matière de génie. Malgré la légalité et la légitimité de leur geste, la Ville de Montréal a exercé de l’intimidation répétée et a officiellement menacé d’imposer des mesures disciplinaires aux membres qui refusaient de retirer le message de leurs courriels professionnels. Le 15 décembre dernier, devant l’attitude déloyale de la Ville, le SPSPEM n’a eu d’autre choix que de déposer une requête pour l’émission d’une ordonnance provisoire à la CRT. Celle-ci a donné raison au SPSPEM à travers une décision émise le 22 décembre dernier. La CRT ordonne à la Ville de Montréal de cesser toute forme d’ingérence, d’intimidation et d’entrave aux activités syndicales du SPSPEM et de ses membres.

« Je souhaite que l’attitude de la Ville change drastiquement en 2016, sans quoi un climat de travail dangereux va subsister et ce sont les Montréalais qui vont en payer le prix. La Ville ne peut pas ignorer le rapport Léonard et le rapport Charbonneau indéfiniment. S’il faut valoriser l’expertise interne, la Ville doit commencer par signer une convention collective adéquate. » a déclaré André Émond, président du SPSPEM. 

Texte inséré à la signature électronique

Message important des scientifiques de la Ville de Montréal en négociation

Le « Rapport du comité-conseil sur l’octroi et la gestion des contrats municipaux à la Ville de Montréal » (Rapport Léonard) déposé en mai 2013 met en évidence que le transfert de l’expertise à l’externe résulte en une surexposition aux risques et une diminution des contrôles, en plus de reconnaître l’importance de maintenir une compétence interne dans la réalisation des activités pour lesquelles la Ville fait appel à l’entreprise privée. Ce même rapport recommande à l’administration municipale de se doter de moyens d’offrir aux scientifiques, par le biais d’une convention collective, des conditions de travail concurrentielles, et ce, en fonction de leur expérience.

Et pourtant… les scientifiques de la Ville de Montréal sont sans convention collective depuis le 1er janvier 2011.

Soucieux de protéger le public et d’offrir un service de qualité aux citoyens, nous croyons que la pérennité des infrastructures et la saine gestion des fonds publics commandent d’investir dans la qualité de l’expertise interne des scientifiques (ingénieurs, arpenteurs-géomètres, chimistes, médecins vétérinaires).

À propos du SPSPEM

Fondé en 2002 à la suite des fusions municipales sur l’île de Montréal, le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal regroupe les ingénieurs, les arpenteurs-géomètres, les chimistes et les médecins vétérinaires œuvrant à l’emploi de la Ville.

Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2015/12/29/20151229_C6365_PDF_FR_589794.pdf

Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (SPSPEM)

Fondé en 2002 à la suite des fusions municipales sur l’île de Montréal, le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal regroupe les ingénieurs, les arpenteurs-géomètres, les chimistes et les médecins vétérinaires œuvrant à l’emploi de la Ville. Outre de défendre les intérêts professionnels de ses membres, le SPSPEM travaille à maintenir des relations de travail efficaces et harmonieuses avec l’employeur dans le but de favoriser une prestation de services professionnels de qualité aux Montréalaises et Montréalais.

Le SPSPEM a déposé le 30 avril 2014 un mémoire à la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction afin de suggérer des pistes de solutions concrètes pour rétablir un système de saine gestion des projets à la Ville de Montréal en reconnaissant l’apport de l’expertise de ses ingénieurs et la valeur de leur opinion professionnelle.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...