Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Féminisme

La rue, la nuit, les femmes sans peur

Un samedi 20 septembre 2014 à Québec, soir pluvieux, frais, les rues désertes, un parvis d’Église sombre, un peu en retrait du trottoir. Presqu’un décor de film d’horreur… pour les femmes.

La rue, la nuit pour les femmes est en effet une horreur. Même les plus braves ont peur même si elles agissent, se promènent, sont seules et qu’il fait noir.

C’est pourquoi existe l’événement « La rue, la nuit, les femmes sans peur ». À chaque année, la troisième fin de semaine de septembre, les féministes soulignent la peur généralisée des femmes et invitent les femmes à prendre la rue en groupe pour rendre publique cette hantise. Cela se veut une démarche pour lutter contre la violence faite aux femmes.

Cette année, les femmes de Québec étaient conviées à une marche. La manifestation a débuté sur le Parvis de l’Église St-Jean-Baptiste avec trois chorégraphies de gum boots. Les filles avaient revêtu des bottes de caoutchouc et ont dansé à l’instar des mineurs en Afrique du Sud. Ces danses énergiques nous ont mises dans l’ambiance de la manifestation. Un petit discours d’ouverture nous a expliqué le déroulement de la marche et surtout pourquoi souligner la peur des femmes.

Il y a eu un premier arrêt très symbolique dans la Côte Bandelard. Cette petite rue en rond était plongée dans la noirceur totale. C’était l’endroit idéal pour comprendre le désarroi des femmes. Le deuxième arrêt, près de la rue Dorchester, visait à nous inviter à une soirée non mixte à la Coopérative l’Agitée mais aussi à nous expliquer l’importance de vivre la non mixité. Ce qui a été rendu clair, c’est la mixité perpétuelle que les femmes vivent. Aussi, c’est important de se retrouver entre femmes et de vivre d’autres types de relations sociales, de développer ainsi notre confiance en soi et surtout notre autonomie sociale et affective.
Ma foi une belle manif malgré la pluie, la noirceur et le petit nombre.

À l’année prochaine.

Chloé Matte Gagné

Sur le même thème : Féminisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...