Édition du 18 juin 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Le Congrès national du Syndicat des Métallos portera sur le scandale des travailleurs temporaires et la contestation judiciaire

VANCOUVER, le 15 avril 2013 - Les scandales et les contestations judiciaires dont fait l’objet le Programme des travailleurs étrangers temporaires du gouvernement Harper seront au cœur du 52e Congrès national d’orientation du Syndicat des Métallos qui commencera mardi à Vancouver.

Des représentants des Premières Nations et des communautés chinoises, ainsi que des dirigeants syndicaux et politiques du Canada, se joindront aux centaines de membres du Syndicat des Métallos afin d’examiner la controverse entourant actuellement le Programme des travailleurs étrangers temporaires.

Le Syndicat des Métallos a lancé une procédure judiciaire devant la cour fédérale afin de contester la décision du gouvernement Harper d’autoriser RBC à embaucher des travailleurs étrangers temporaires pour remplacer les employés existants.

Le Syndicat des Métallos a également joué un rôle de premier plan en dénonçant la décision du gouvernement conservateur d’autoriser l’embauche de travailleurs étrangers temporaires dans le secteur minier en Colombie-Britannique, alors que des centaines de candidats canadiens n’ont même pas eu droit à une entrevue d’embauche.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Tom Mulcair, et l’auteure à succès, Linda McQuaig, participeront également au Congrès national d’orientation du Syndicat des Métallos, qui se déroulera au Westin Bayshore Hotel and Conference Centre de Vancouver, du 16 au 18 avril.

Des exposés de militants nationaux et internationaux bien en vue des droits du travail et de la personne figurent également au programme du congrès de trois jours. Plus de 650 délégués du Syndicat des Métallos de l’ensemble du pays assisteront au congrès.

Jeudi, Tom Mulcair, chef du NPD du Canada et chef de l’opposition officielle au Parlement, sera le conférencier principal du congrès.

Mardi, Linda McQuaig, qui a systématiquement documenté les effets rétrogrades et destructeurs du programme néoconservateur, sera la conférencière principale.

Autres faits saillants du congrès :

* Une vidéo et une présentation d’ouverture par le directeur national du Syndicat des Métallos pour le Canada, Ken Neumann, le mardi 16 avril, suivie d’une allocution du président international du Syndicat des Métallos, Leo W. Gerard, le mercredi 17 avril ;

* Lancement international du livre Collapse of Dignity, du chef syndical mexicain en exil Napoleon Gomez (secrétaire général, Los Mineros), documentant la corruption des entreprises et des instances politiques, ainsi que la répression des droits du travail et de la personne au Mexique (mercredi) ;

* Une allocution de Jyrki Raina, secrétaire général du nouveau syndicat IndustriALL Global Union, représentant 50 millions de travailleurs dans 140 pays (jeudi).

* Une allocution du président du Congrès du travail du Canada, Ken Georgetti (jeudi).

Les délégués qui assisteront au congrès du Syndicat des Métallos débattront et élaboreront des politiques pour les initiatives du syndicat en matière de négociations collectives, de santé et sécurité au travail, d’organisation des travailleurs non syndiqués, d’action politique, et des questions relatives à l’économie, aux droits de la personne et à la justice sociale.

Syndicat des Métallos

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...