Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Le FRAPRU exhorte Québec à mieux protéger le droit au logement

MONTRÉAL, le 2 avril 2022 - Alors que la période de recherche d’un logement s’annonce encore une fois éprouvante pour des milliers de locataires à travers le Québec, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a profité d’une manifestation dans les rues de Montréal pour dénoncer les reculs actuels dans la mise en œuvre du droit au logement et réclamer que le gouvernement québécois se dote sans tarder d’une politique globale d’habitation. Des locataires de Gatineau, Longueuil, Châteauguay, Beauharnois, Trois-Rivières, Joliette, Québec et de différents quartiers montréalais ont rejoint la manifestation qui s’est terminée devant les bureaux du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Un peu plus tôt, des dizaines de personnes ont pris part à une manifestation à Sherbrooke.

Alors que le Québec s’est engagé à faire continuellement progresser le droit au logement, en ratifiant le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, le FRAPRU s’inquiète plutôt des reculs actuels. Lucie Lamarche, de la Ligue des droits et libertés, également présente à la manifestation, déplore que le Québec ne soit pas à la hauteur des engagements qu’il a pris à l’égard de ces droits. « La rareté de logements locatifs s’étend maintenant à l’ensemble de la province. Les locataires doivent subir des hausses de loyer abusives et des évictions frauduleuses. Des locataires aîné.e.s sont victimes de changements d’affectation ou de fermetures de RPA. L’itinérance, visible et cachée, est en hausse, entraînant de plus en plus de détresse. Des familles sont forcées de vivre chez des proches ou dans des motels pendant des mois, faute d’arriver à un louer un logement… Voilà autant de situations intenables qui se butent pourtant à l’indifférence et à l’inaction du gouvernement Legault qui s’obstine encore à nier l’existence même d’une crise du logement », a dénoncé la porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme.

Selon le FRAPRU et 550 autres organismes de divers horizons, le gouvernement doit adopter une politique globale en habitation basée sur la reconnaissance du droit au logement et susceptible d’apporter des solutions structurantes et à long terme aux problèmes actuels. « Il faut se sortir d’une vision à court terme qui participe à accroître les besoins », martèle Véronique Laflamme.

Dans l’immédiat, le FRAPRU réclame l’annonce de nouvelles unités de logements coopératifs, publics et sans but lucratif dans le programme AccèsLogis en place depuis 25 ans. Il considère inacceptable que cela n’ait pas été fait dans le budget du 22 mars, le ministre des Finances s’étant contenté d’ajouter 247 millions $ pour livrer des projets déjà prévus dans les budgets antérieurs. Selon Véronique Laflamme, « il fallait débloquer ces projets, mais ce ne sera pas suffisant pour faire face à toute l’ampleur des besoins ».

Elle ajoute : « Des projets sont prêts à démarrer, mais ils ne peuvent aller de l’avant, faute de financement. Pourquoi les laisser poireauter, alors qu’ils répondent à des besoins urgents des communautés qui, elles, sont prêtes à mettre la main à la pâte ? Il faut arrêter de gérer à la petite semaine et prévoir maintenant un grand chantier de logements sociaux sur plusieurs années ». Les groupes de ressources techniques sont mobilisés pour des projets totalisant plus de 10 000 logements qui pourraient démarrer rapidement, si AccèsLogis était bonifié, a rappelé pour sa part Éric Cimon, directeur général de l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ).

Le FRAPRU, comme l’AGRTQ, s’inquiète de la privatisation de l’aide au logement et constate que le nouveau Programme d’habitation abordable - Québec (PHAQ), sur lequel mise le gouvernement Legault, n’est fait ni pour les ménages locataires à faibles revenus, ni pour favoriser le développement de projets de logements sociaux et communautaires.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...