Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Le ministère de la Famille refuse de prendre les moyens pour réduire les infections en CPE (FSSS-CSN)

MONTRÉAL, le 28 oct. 2020 - La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) déplore que malgré ses nombreuses interventions, le ministère de la Famille refuse toujours de maintenir la rémunération des travailleuses de CPE en isolement. Cette décision gouvernementale met une pression supplémentaire sur le réseau en ajoutant un risque d’infection à la COVID-19.

Contrairement à d’autres secteurs comme le réseau scolaire, le personnel des CPE en isolement ou en attente d’un résultat de test de dépistage doit s’absenter sans solde et piger dans leur banque de congés. Cet enjeu qui aurait dû se régler rapidement traîne toujours sur le bureau du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe. Comme le ministère n’a toujours pas répondu à notre demande de donner accès à une voie rapide de dépistage pour le secteur, bien des travailleuses se voient forcer de vider leurs banques de congé.

« Le gouvernement demande ces jours-ci à la population de faire des efforts supplémentaires pour arrêter la propagation du virus. Mais quand vient le temps de prendre les moyens pour freiner les éclosions dans les CPE, c’est silence radio. Pourquoi demande-t-on aux travailleuses de choisir entre le risque pour la santé des autres et leur revenu ? Les travailleuses et travailleurs des CPE sont au front depuis le début de la crise. Nous avons fait plusieurs demandes pour les appuyer et elles restent lettre morte. Elles n’ont pas accès à une prime COVID, ni à une voie rapide pour le dépistage et elles doivent en plus piger dans leur poche pour s’isoler quand il y a un risque qu’elle soit infectée. Après ça, on ne peut pas s’étonner qu’il manque de personnel dans nos CPE. Le temps presse pour envoyer le signal aux travailleuses et travailleurs des CPE que tous les moyens sont pris pour les protéger », lance Lucie Longchamps, vice-présidente de la FSSS-CSN.

La FSSS-CSN demande au MFA de passer à l’action dès maintenant en accordant une banque de jours payés pour appuyer les travailleuses qui doivent s’isoler. Elle demande aussi au ministère d’accentuer la transmission d’informations au personnel sur les cas d’infection en CPE et d’instaurer une voie rapide de dépistage de test.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...