Édition du 19 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

Les 400 coups d'Hubert T. Lacroix - Quatre cents postes abolis aujourd'hui à la Société Radio-Canada (SCFP)

MONTRÉAL, le 30 oct. 2014 - La Société Radio-Canada (SRC) met en place son plan stratégique et rencontre ses syndicats aujourd’hui afin de préciser avec exactitude quelles personnes et quels services seront touchés, 400 postes seront ainsi abolis. Les syndicats affiliés au SCFP se doivent de dénoncer encore une fois ces compressions sauvages qui mettent en péril l’avenir et la mission du diffuseur public.

« C’est majoritairement les services aux citoyens qui seront affectés. Notre culture en prend tout un coup. Il ne faut pas laisser disparaître le plus grand porte étendard de l’expression culturelle : Radio-Canada ! Il faut arrêter ce démantèlement », de dénoncer Isabelle Doyon, présidente du SCFP 675.

Le syndicat représentant les techniciens et artisans du réseau français (STARF SCFP 5757) martèle le même message, Hubert T. Lacroix, président de la SRC, démolit notre service public.

« Il faut que la population se mobilise et dénonce avec nous ce carnage. Les travailleurs de la SRC ont mis 7 décennies à en faire un diffuseur de renommé international et en 7 ans Hubert T. Lacroix a détruit la pierre angulaire de la vie culturelle québécoise », d’ajouter Michel Labrie vice-président national du STARF SCFP 5757. 

Les syndicats du SCFP dénoncent aussi le déséquilibre quant aux cibles des compressions. Les services aux citoyens écopent, mais une très lourde structure de gestionnaires demeure quasi intacte.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...