Édition du 11 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

États-Unis

Les profiteurs de la pandémie : comment les multi milliardaires américains se sont enrichis encore plus

Un nouveau rapport révèle qu’un nombre jamais vu d’Américians.es ont perdu leur emploi et ont eu du mal à se nourrir au cours de la pandémie de la dernière année.

Democracy Now 25 mars 2021
Traduction et organisation du texte Alexandra Cyr

Introduction

Pendant ce temps, la richesse de l’ensemble de 657 milliardaires a augmenté de plus de mille milliards de dollars soit presque de 45%. Le propriétaire et P.D.G. d’Amazon, Jeff Bezos, a accumulé 65 mille millions de plus soit l’équivalent de sept millions l’heure.

L’auteur du rapport, Chuck Collins, à l’Institut pour les études politiques et les Américains.es pour la justice en taxation explique : « Ce sont pour la plupart des dirigeants de compagnie qui ont ainsi profité de la pandémie, essentiellement à cause de la fermeture de leurs compétiteurs. Ils ont ainsi raflé les énormes retombées de la pandémie ». Ces gains massifs surviennent alors que la pression des élus.es, dont Elizabeth Warren et Bernie Sanders pour une augmentation d’impôt au un pourcent de la population ultra riche, se fait de plus en plus forte. Les sommes ainsi récoltées permettraient de lutter plus efficacement contre les inégalités.

Amy Goodman : (…) Les files d’attente n’en finissent plus dans les banques alimentaires et de plus en plus de groupes de soutien se forment dans le pays pour aider les gens dans le besoin. Une résidente de Harlem, Ruth Crawford, nous parle depuis une banque alimentaire lors de l’Action de grâce : « Il faut tenter de relaxer et de penser à de meilleures choses. Ça n’a pas toujours été comme ça. Mais les gens sont atteints et c’est triste. Vous avez toujours travaillé et vous ne pouvez plus le faire ou vous ne pouvez pas travailler à la maison. Donc, c’est difficile  ».

Par contre, des hommes comme Elon Musk, Jeff Bezos et Mark Zuckerberg ont vu leurs comptes de banques gonfler en ce temps de crise. Ce mois-ci, la Sénatrice E. Warren, le Sénateur B. Sanders et d’autres, ont proposé un impôt sur les « ultras millionnaires » ceux et celles dont la fortune dépasse 50 millions. La semaine dernière, le Sénateur Sanders a présidé des audiences sur les inégalités. Il y a déclaré : « Nous allons nous demander comment il est advenu que le 10ième des plus riches de la population détiennent maintenant plus de richesse que les 90% des moins riches. Et deux individus, Mrs Bezos et Musk détiennent ensemble plus de richesse que les 40% des moins riches. Pendant ce temps nous voyons la faim atteindre des niveaux jamais vus depuis des décennies aux États-Unis ».
Pour mieux comprendre, nous discuteront avec le directeur du programme de l’Institut d’études politiques sur les inégalités et auteur du rapport : « A Year of Billionnaire Pandemic Gains ». Il est aussi l’auteur de : « The Wealth Hoarders : How Billionnaires Pay Millions to Hide Trillions ».
(…) Qui sont ces profiteurs de la pandémie et comment y sont-ils arrivé ?

Chuck Collins : Vous en avez identifié quelque uns : J. Bezos et E. Musk. Mais ce que nous avons découvert c’est que tout un groupe, presque 50 multi millionnaires ont vu leur richesse multipliée par deux. Ce sont la plupart du temps, des dirigeants de compagnies qui ont bénéficié de la pandémie, essentiellement parce que leurs compétiteurs n’étaient plus actifs. On peut parler des détaillants en ligne et de la télé médecine. (…) Comme vous l’avez dit, il est question d’environ 657 multi millionnaires dont les fortunes réunies ont augmenté de 1,3 mille milliards de dollars l’an dernier. Au total ils possèdent 4,2 mille milliards de dollars ce qui est presque le double de la richesse de la moitié des ménages les moins riches au pays. Donc, ces gens ont raflé une énorme partie des retombées (positives) de cette pandémie.

Nermeen Shaikh : Pouvez-vous nous parler de cette fameuse proposition de hausse des impôts des multi millionnaires, dont parlait B. Sanders en début de programme ? Aussi, en 2018, vous avez écrit que le taux d’impôt effectif de la classe des multi millionnaires était plus bas que celui des contribuables à revenus moyens. Expliquez-nous ce que signifie « taux d’impôt effectif ». (…)

C.C. : En fait c’est un bon moment pour parler d’imposer les ultra riches. Le pourcentage de votre revenu et de votre richesse que vous payez en impôt est le taux d’imposition effectif. La classe des multimillionnaires paye environ 23%. C’est le plus bas taux depuis 70 ans. C’est aussi le niveau d’imposition de beaucoup d’enseignants.es. Le Sénateur Sanders dépose aujourd’hui une proposition de réforme des impôts fonciers pour 99,5% des propriétaires. C’est le genre de législation qui récolterait des sommes importantes chez cette classe multi millionnaire. Americans for Tax Fairness et l’Institut d’étude politique estiment que la moitié des revenus générés par cet impôt sur la richesse viendrait de la classe ultra riche. Ce serait donc un pas de géant pour rendre le système d’impôts et de taxes plus juste et pour récupérer la progressivité qu’il y avait les années passées.

N.S. : Il est aussi vrai que les États-Unis ne sont pas le seul pays où les ultra riches ont augmenté exponentiellement leur richesse durant la pandémie. Un autre rapport, le Hurun Global Rich List, suit l’évolution de la richesse mondiale. Il révèle que non seulement les multi millionnaires ont augmenté leur richesse mais que 607 milliardaires se sont ajouté, soit trois chaque deux jours. Pouvez-vous nous parler de ce qui s’est passé dans le monde et où cette richesse est concentrée, aux États-Unis, en Chine en Inde ?

C.C. : C’est une bonne question. Nous allons publier une analyse des points marquants d’une année pour ce qui concerne la richesse mondiale. Mais je peux vous donner un avant-goût : On compte environ 2,360 milliardaires dans le monde. Leur richesse a augmenté de 4 mille milliards de dollars. Donc ce groupe possède 12 mille milliards de dollars. Et si nous voulions les imposer selon le projet d’E. Warren, en une seule année nous récolterions 350 mille millions de dollars. Vacciner le monde entier couterait 140 mille millions de dollars selon Oxfam. C’est une manière de faire des juxtaposions en cours de pandémie.

Ce qu’il y a de commun entre tous ces ultra riches, ceux qui ont mis la main sur d’énormes retombées de la pandémie, c’est que les entreprises de commerce qui leur faisait compétition ont été fermées. C’est clair. Prenez l’exemple d’Amazon ; les librairies ont toutes fermé, les détaillants (autres que pour les biens essentiels) ont aussi fermé leurs portes. Ces compagnies que possèdent les multi millionnaires ont consolidé leurs positions dans certains secteurs. (Ils ont produit et vendu) des choses dont nous avons besoin mais c’est aussi une diversion. Pensez à Snapchat, au jeu en ligne. Des sommes énormes ont récoltées avec les casinos en ligne. La richesse des multi millionnaires américains ne compte que pour moins d’un tiers de la richesse mondiale. La richesse est énorme en Chine et à Hong Kong. Mais ce qu’ils partagent c’est de tirer parti de l’adversité, des conditions artificielles que la pandémie a introduites sur les marchés.

A.G. : Je voudrais revenir à Jeff Bezos. Plus tôt cette semaine, nous avons discuté avec Stuart Appelbaum, le président du Syndicat dans le commerce de gros, de détail et dans les magasins à rayons, à propos du traitement qu’inflige Amazon à ses travailleurs.euses durant cette pandémie. Ils tentent de se syndiquer à l’entrepôt de Bessemer en Alabama. Voici ce qu’il nous disait : « Amazon a abaissé les salaires en plein milieu de la pandémie. À la fin mai, ils vont retirer la prime de risque de deux dollars qui avait été accordée, alors même que la pandémie continue à faire rage et que les risques sont toujours aussi grands, sinon pires. Pourquoi ? Ils ne l’ont pas fait parce qu’ils ont besoin de cet argent. Vous avez dit combien d’argent J. Bezos a fait au cours de cette année. Ils l’ont fait parce qu’ils pensaient que ça ne s’ébruiterait pas. Mais Oxfam a publié un rapport démontrant que si J. Bezos avait donné une prime de 105,000$ à chacun.e de ses employés.es, sa fortune serait encore plus importante qu’elle ne l’était au début de la pandémie ».

Donc, parlons de J. Bezos le PDG d’Amazon dont la richesse a augmenté de 65 mille millions de dollars soit plus de 7 millions l’heure. (…) Danny Glover sera à Bessemer demain avec B. Sanders et d’autres pour donner un sérieux coup de pouce aux travailleurs.euses de l’entreprise à la veille de leur vote de syndicalisation. Que signifie les millions qu’Amazon dépense dans sa bataille contre la syndicalisation ? Tout cela alors que son PDG s’est enrichi par ailleurs, grâce à la pandémie.

C.C. : J. Bezos, Amazon, ont embauché 450,000 travailleurs.euses de plus dans le monde. Il y en a maintenant 800,000 aux États-Unis. Beaucoup ont été dirigé sur la ligne de feu du virus sans protection adéquate. J’ai pu parler à beaucoup d’entre eux et elles dans les entrepôts du Nord. Et certains.es sont syndicalisés.es. Mais tous et toutes ont été obligé de travailler dans des conditions d’insécurité.

Amazon aurait pu faire mieux. Une prime de risques aurait pu être introduite. La syndicalisation aurait pu être permise. La richesse aurait pu être partagée avec le personnel. Au lieu de cela elle a été concentrée au sommet de l’entreprise. Savez-vous que la paye des employés.es de l’entreprise n’a augmenté que d’un dollar l’heure cette année ? Comparez cela avec les millions de dollars l’heure que J. Bezos a tiré de la pandémie, comme vous nous l’avez démontré.

C’est super que des gens comme Danny Glover et d’autres se tiennent aux côtés des travailleurs.euses qui veulent se syndiquer en Alabama et soutiennent leur bataille. C’est une opération qui porte un changement fondamental contre les oligarques propriétaires. E. Musk est dans le même bateau ; il envoie aussi des travaileurs.euses sans protection dans ses usines. Et les multi millionnaires sont confortablement installés.es dans leur bulle sécurisée.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : États-Unis

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...