Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les travailleuses et travailleurs chez Metro réalisent des gains importants, dont des emplois à temps plein supplémentaires, dans le cadre d'une nouvelle convention collective (Unifor)

TORONTO, le 19 juill. 2019 - Les travailleuses et travailleurs des épiceries Metro ont ratifié une nouvelle convention collective qui leur permet d’obtenir des gains importants, y compris des augmentations salariales et 45 emplois à temps plein supplémentaires.

« La création de nouveaux postes à temps plein et la protection des emplois liés au commerce électronique dans le cadre de ce contrat est une véritable victoire pour nos membres, car Unifor continue de lutter contre l’augmentation des emplois précaires dans le secteur du commerce de détail et plus particulièrement dans le secteur de l’alimentation », a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor.

Le nouveau contrat de quatre ans couvre environ 4 000 membres de la section locale 414 d’Unifor dans 27 emplacements Metro en Ontario. Il s’appuie sur la convention collective historique de 2015 qui a vu d’importantes améliorations à l’horaire de travail des employés à temps partiel et des augmentations salariales qui, conjuguées à la dernière hausse du salaire minimum en Ontario, ont augmenté de 50 p. cent en quatre ans.

La nouvelle convention collective prévoit d’importantes améliorations salariales pour les travailleuses et travailleurs à temps plein et à temps partiel, l’élimination d’échelons salariaux, la création de nouvelles classifications dans les services à salaires élevés, des dispositions plus rigoureuses en matière de congés et de mutations, de nouvelles possibilités d’emploi à temps plein et, pour la toute première fois, la création d’un jour de congé personnel payé pour les travailleuses et travailleurs à temps partiel âgés, entre autres gains.

« Les travailleuses et travailleurs du commerce de détail ont été parmi ceux qui ont le plus souffert lorsque le gouvernement Ford a supprimé l’augmentation du salaire minimum et les congés de maladie payés, a déclaré Gord Currie, président de la section locale 414 d’Unifor. Le comité de négociation s’est donné comme priorité d’obtenir des améliorations tangibles durant les négociations et c’est ce qu’il a présenté aux membres. »

La nouvelle convention collective de quatre ans vient à échéance le 16 juillet 2023.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...