Édition du 4 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Lettre du Bloc québécois sur leur intervention à la Chambre des communes sur le Chantier maritime de Lauzon

Cette lettre est adressée à Guy Roy.

Monsieur Roy,

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous écrire à propos du chantier maritime de Lévis.

Tout comme vous, nous estimons que cette situation est profondément injuste pour les travailleurs québécois qui ont été écartés du contrat. Voici d’ailleurs une question que le Bloc Québécois a posé spécifiquement au gouvernement sur le sujet, en mai dernier. Vous constaterez que la réponse révèle l’absence complète de préoccupation du gouvernement fédéral pour les travailleurs du Québec et les retombées économiques pour la région de la capitale nationale.

Question du Bloc Québécois : Monsieur le Président, quand le gouvernement fédéral a accordé le plus gros contrat naval de son histoire en écartant le chantier maritime Davie, au Québec, il a vanté la rigueur du processus. Le NPD claironnait même partout qu’il s’agissait d’un grand jour pour le Canada. On voit les résultats : le chantier de Vancouver est incapable de faire le travail, le brise-glace promis coûtera 1,3 milliard de dollars, soit deux fois plus que prévu, et aura un retard de huit ans. Il y a pourtant une alternative : le chantier Davie a envoyé une proposition au fédéral pour construire le brise-glace au prix voulu et dans les délais voulus.

Pourquoi le gouvernement a-t-il rejeté du revers de la main la proposition du chantier Davie ?

Réponse du gouvernement fédéral : Monsieur le Président, la sélection des chantiers Irving et Seaspan s’est faite en suivant la procédure d’approvisionnement en matériel militaire la plus ouverte et la plus transparente de l’histoire canadienne. Ce n’est pas seulement moi qui le dis, c’est aussi le vérificateur général : Le processus concurrentiel qui a mené à la sélection de deux chantiers navals a été fructueux et efficient et s’est déroulé indépendamment de toute influence politique, conformément aux règlements et aux politiques du gouvernement, et de façon ouverte et transparente.

J’ajoute que cette stratégie permettra de créer 15 000 emplois en 30 ans, notamment en Colombie-Britannique et à Halifax. En ce qui concerne le dossier qu’évoque le député, le chantier Davie n’a tout simplement pas remporté l’appel d’offres.

Sachez que le Bloc Québécois continuera à dénoncer cette situation qui montre à quel point les intérêts du Québec et de ses travailleurs ne sont pas bien servis au sein du Canada.

Veuillez agréer, Monsieur Roy, nos salutations distinguées.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...