Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Négo 2023 dans les secteurs public et parapublic : Début de la consultation des membres sur les priorités de négociation

Alors que la ronde de négociation visant à renouveler les contrats de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec qui venaient à échéance le 31 mars 2020 n’est pas encore terminée[1] ; alors qu’aucune organisation syndicale, à notre connaissance, n’a produit ou rendu public son bilan de la ronde de négociation 2019-2021 ; la CSN vient tout juste d’acheminer à ses 160 000 membres syndiquéEs des réseaux de la santé, des services sociaux, de l’éducation et des organismes publics un questionnaire en vue de dégager les priorités de négociation qui doivent être déposées à l’employeur (lire le gouvernement) à la fin du mois d’octobre 2022.

Ainsi donc, après avoir couru à la vitesse d’un sprint (tout au long d’un marathon) et sans avoir vraiment eu le temps nécessaire pour reprendre son souffle, l’immense appareil syndical doit aujourd’hui même se remettre en branle dans un contexte où la pandémie limite les possibilités de consultation des salariéEs syndiquéEs.

Quoi qu’il en soit, sans surprise, la prochaine ronde de négociation devrait comporter minimalement des priorités de négociation autour des sujets suivants : les salaires, les pénuries de main-d’œuvre, les effectifs, la santé et sécurité au travail, l’organisation du travail (lire le télétravail), les régimes de retraite, les congés parentaux, etc.. Les propositions du gouvernement du Québec à l’endroit de ses salariées syndiquéEs devraient être communiquées aux négociatrices et aux négociateurs syndicaux durant la deuxième moitié du mois de décembre.

Les questions que nous pouvons nous poser à ce sujet sont les suivantes : les offres du gouvernement viseront-elles vraiment à accorder une rémunération aux salariéEs syndiquéEs des secteurs public et parapublic qui se situe à la hauteur de la valeur réelle de la prestation de travail fournie ? De combien dépasseront-elles le plafond qui semble fixé à 2% d’augmentation de la masse monétaire par année (plafond qui semble « indépassable » ou « immuable » depuis le début des années 1990) ?

Le gouvernement optera-t-il pour des hausses de salaire ou la multiplication de primes pour des groupes ciblés ? Quelle sera la durée du prochain contrat de travail ? Trois ans ou cinq ans ? À suivre…

Yvan Perrier

21 janvier 2022

7h30

yvan_perrier@hotmail.com

Voici un extrait de la conférence de presse de Mme Sonia Lebel, ministre responsable de l’Administration québécoise dans lequel elle précise pourquoi le présent contrat de travail en vigueur dans les secteurs public et parapublic est de trois ans :

« Mme LeBel : Bonjour. Alors, merci, tout le monde, merci d’être présents. Bien, c’est important pour moi, au moment de faire un troisième dépôt gouvernemental, de venir peut-être situer le contexte et le cadre dans lequel on négocie depuis plus d’un an.
Alors, depuis décembre 2019, notre gouvernement est engagé, avec plusieurs de ses partenaires syndicaux, dans un imposant chantier qui vise le renouvellement des conventions collectives des quelque 550 000 employés des secteurs publics et parapublics. Ce chantier définira le quotidien qui offre des services publics à plus 8 millions de Québécois.
En mai 2020, en considérant les nombreuses préoccupations syndicales, notre gouvernement a fait des ouvertures importantes lors du deuxième dépôt des offres patronales. Nous avons notamment confirmé nos priorités dans le cadre des présentes négociations, maintenu notre offre des paramètres salariaux de 5 % sur trois ans — cette hausse était supérieure à l’inflation prévue pour la même période — alloué à chacun des syndicats des sommes permettant de conclure les mesures que les parties jugeraient les plus appropriées dans leur secteur — ce qu’on appelle les conditions de travail, le sectoriel — confirmé une réduction de la durée des conventions collectives de cinq à trois ans, tel que proposé par la majorité des syndicats. »

31 mars 2021, 11 h 30
Salle Evelyn-Dumas (1.30), édifice Pamphile-Le May
(onze heures trente-deux minutes)
http://m.assnat.qc.ca/fr/actualites-salle-presse/conferences-points-presse/ConferencePointPresse-71425.html. Consulté le 21 janvier 2022.

[1] La négociation n’est toujours pas conclue du côté du SFPQ [accréditations fonctionnaire et Agence du revenu du Québec]. Pour ce qui est de la FNEEQ et de l’APTS, les nouvelles conventions collectives n’ont pas encore été signées. Cela devrait être fait sous peu dans ces deux derniers cas.

Zone contenant les pièces jointes

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).
Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : yvan_perrier@hotmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...