Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Lutte contre la pauvreté

Non à l'austérité pour les pauvres et les travailleurs en réponse au

QUOI : Des groupes communautaires et des syndicats tiennent une conférence
de presse conjointe pour mettre en garde contre des mesures d’austérité et
leur impact sur les plus vulnérables

QUAND : Mercredi 5 août

OÙ : 11h Casa del Popolo (terrasse arrière), 4873 Saint-Laurent, Montréal,
Québec

Avec des présentations de :

Dave Bleakney, Vice-président national du Syndicat des travailleurs et
travailleuses des postes (STTP).

Thibault Camara, Le Québec c’est nous aussi.

Manuel Salamanca Cardona, Centre des travailleurs et travailleuses
immigrants.

Dolores Chew, Centre communautaire des femmes Sud-Asiatiques (Le CCFSA)

Alexandre Rochette Legros, Coalition Courage, chapitre de Montréal.

Nakuset, Directrice générale du Refuge pour femmes autochtones de Montréal.

Alors que le gouvernement fédéral libéral annonçait un déficit de 343
milliards de dollars pour 2020, les organisations communautaires, les
syndicats et les militant.e.s sociaux affirment haut et fort que
l’essentiel de la responsabilité de ce déséquilibre économique ne doit pas
être mis sur les pauvres et les travailleurs.euses qui sont déjà touché.e.s
de manière disproportionnée par la COVID-19 et par les politiques
économiques néolibérales. Tout au long de la pandémie, ces organisations
ont continué à servir les personnes les plus touchées.

Alors que de nombreux reportages médiatiques sur le déficit se concentrent
sur la Prestation canadienne d’urgence (PCU) et le programme de subventions
salariales pour les entreprises, on parle moins des 750 milliards de
dollars qu’Ottawa a donné au secteur bancaire à titre de sauvetage cette
année. De tels rapports négligent également de mentionner les inégalités de
richesse extrêmes et préexistantes au Canada, qui ne cesse de croître
depuis les années 1990.

Un rapport de 2019 du Centre canadien des politiques alternatives a décrit
comment l’inégalité des revenus au Canada augmente lorsque l’inégalité
raciale est prise en compte. Sur la base des chiffres du recensement de
2016, il montre que les femmes racialisées gagnent 59 cents pour chaque
dollar gagné par des hommes non racialisés, tandis que les hommes
racialisés gagnent 78 cents pour chaque dollar gagné par leurs homologues
blancs. Compte tenu de ces résultats, les groupes et les organisations
communautaires au service des communautés qui vivent les inégalités
décrites dans cette étude, et les membres de la communauté eux-mêmes
doivent être soutenus plutôt que placés au centre de toute réponse au
déficits budgétaires impliquant des mesures d’austérité.

Pendant ce temps, même le directeur parlementaire du budget (DPB) a
publiquement estimé que les riches Canadiens cachent au moins 25 milliards
de dollars à l’impôt dans les paradis fiscaux extraterritoriaux, et les
libéraux n’ont rien fait de sérieux pour récupérer ces fonds.

La relation chaleureuse du gouvernement libéral avec les institutions
financières de Bay Street ne doit pas former les lignes directrices de la
relance économique. La dignité et la vie des travailleurs.euses et des
pauvres doivent être au centre de toute nouvelle politique économique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Lutte contre la pauvreté

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...