Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Nouvelles offres gouvernementales - De la poudre aux yeux pour imposer une loi spéciale (FAE-FIQ)

MONTRÉAL, le 6 nov. 2015 - L’alliance de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) et de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ, réagit vivement aux propositions amendées du gouvernement présentées aujourd’hui.

« Il n’y a rien de satisfaisant dans les offres qu’on nous a faites aujourd’hui. Clairement, le gouvernement essaie de berner la population en lui faisant croire qu’il fait un pas vers nous, or il n’en est rien. C’est de la poudre aux yeux visant à mettre la table à une loi spéciale c’est une opération de relations publiques orchestrée par le président du Conseil du trésor », a déclaré la présidente de la FIQ, Régine Laurent.

« Avec ces offres, le gouvernement poursuit dans sa volonté d’appauvrir encore les enseignants, enseignantes et les professionnelles en soins. Ces offres ne nous rapprochent aucunement et nous sommes toujours à des années-lumière de nous entendre. Le Conseil du trésor n’a donné aucune suite aux demandes qu’on lui a faites. L’impression est claire : le gouvernement veut imposer les conditions salariales et il l’a toujours voulu », a ajouté le président de la FAE, Sylvain Mallette.

« Le gouvernement fait preuve de mauvaise foi. Il n’y a aucune forme de valorisation du travail des enseignantes, enseignants et des professionnelles en soins. Il ne négocie pas pour vrai, il joue seul et monologue. Rien dans ce qu’on nous offre ne favorisera l’attraction et la rétention, tout ça continuera à mettre à mal le réseau de l’éducation et le réseau de la santé », a poursuivi Régine Laurent.

« De notre côté, nous voulons négocier. Nous tendons la main au président du Conseil du trésor pour négocier, on attend de lui qu’il fasse preuve d’honnêteté et de franchise. Il doit cesser de mélanger les concepts et cesser de jeter de l’huile sur le feu. La population n’est pas dupe de sa stratégie et voit clair dans son jeu », a conclu Sylvain Mallette.

À propos de la FAE et de la FIQ

La FAE regroupe huit syndicats qui représentent quelque 32 600 enseignantes et enseignants (le tiers du personnel enseignant au Québec) du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi que les membres de l’Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE).

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ représente plus de 66 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...