Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Offres du gouvernement : les professionnelles en soins offusquées

QUÉBEC, le 15 déc. 2022 - Ce matin, la Fédération interprofessionnel de la santé du Québec - FIQ a pris acte des offres patronales dans le cadre du renouvellement de la convention collectives des professionnelles en soins du réseau de la santé. La FIQ constate que les offres sont loin des attentes des professionnelles en soins.

Rémunération

Les offres salariales patronales sont de 9 % sur 5 ans, alors que les demandes de la FIQ sont de 12 % sur 3 ans accompagnées d’une protection du pouvoir d’achat et d’une mise à niveau pour combler l’inflation des derniers mois.

« On est loin du compte, les offres du gouvernement ne sont clairement pas à la hauteur des sacrifices que les professionnelles en soin subissent depuis trop longtemps. Clairement, le gouvernement rate sa cible s’il veut devenir un employeur de choix. Nos membres s’attendent à des changements significatifs pour de meilleures condition salariale et de pratique. On mérite de pouvoir avoir le sentiment du devoir accompli lorsqu’on rentre chez soi après notre quart. On veut être reconnu à notre pleine valeur et on mérite d’avoir une conciliation travail - vie personnelle équilibrée. L’offre actuelle lorsqu’elle sera connue de nos membres les offusquera sans aucune doute », déplore La présidente de la FIQ, Julie Bouchard.

Encore des forums de DISCUSSION. Vraiment ?

Le gouvernement propose encore beaucoup trop de forums de discussions sur de nombreux sujets. Il veut créer pleins de comités pour parler de différents sujets comme la stabilité des équipes, le TSO et l’aménagement du temps de travail. Cette façon de faire est totalement inefficace pour régler rapidement les problèmes du réseau de la santé.

En fait, il n’y a rien de concret pour mettre fin au TSO, rien de concret pour diminuer progressivement le recours au personnel des agences, rien de concret pour valoriser le travail des professionnelles en soin et diminuer la charge de travail, comme avec des ratios.

« Les enjeux prioritaires, c’est à la table de négociation que ça se passe. Pas besoin de forums qui s’éternisent. La FIQ a des propositions concrètes, réalisables et applicables rapidement pour sauver le réseau de la santé. Le réseau est brisé, on doit agir et vite », affirme Julie Bouchard.

Redonner espoir

« Le ministre Dubé affirme sur toutes les tribunes qu’il souhaite faire du réseau de la santé et des services sociaux un employeur de choix. Il devrait passer le mémo à sa collègue du Trésor, Sonia LeBel et à ses négociateurs. Pour nous, c’est la négociation de l’espoir… on en est vraiment loin ! Cet espoir, c’est celui de voir des changements rapides, pour toutes les professionnelles en soin, et applicables concrètement sur le terrain. Le gouvernement a le pouvoir de changer les choses en appliquant nos demandes connectées sur la réalité du terrain », conclue Mme Bouchard.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...