Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Pier-Luc Bujold réélu à la présidence du SIIIEQ-CSQ

CARLETON-SUR-MER, QC, le 2 déc. 2021 - Réunis depuis hier à Carleton-sur-Mer dans le cadre de leur congrès, une cinquantaine de déléguées et délégués ont réélu Pier-Luc Bujold pour un second mandat à la présidence du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec (SIIIEQ-CSQ).

Après avoir remercié les personnes déléguées pour leur confiance, Pier-Luc Bujold a livré ses grandes priorités pour les trois prochaines années. Ainsi, il entend multiplier les efforts pour poursuivre la défense des conditions de travail des travailleuses et travailleurs de la santé de l’Est du Québec.

De plus, le SIIIEQ-CSQ poursuivra ses interventions pour défendre le maintien d’un système public de santé fort et accessible, particulièrement pour la population de la région. « Il va de soi que, si l’on veut que notre population continue de recevoir les services auxquels elle a droit, il ne faut pas qu’il y ait de pénurie de personnel dans nos établissements. Ce qui demeure une menace sérieuse alors qu’il y a beaucoup de départs à la retraite et de départs pour aller travailler dans une autre région. C’est pourquoi nous allons continuer à revendiquer des mesures concrètes pour assurer l’attraction et la rétention du personnel et éviter d’éventuels bris de services », de dire Pier-Luc Bujold.

Importance d’un milieu de travail sain

Ce dernier ajoute également que le premier geste à poser pour assurer la rétention du personnel est de garantir aux travailleuses et travailleurs d’avoir accès à un milieu de travail sain, mobilisant et valorisant. « Notre syndicat sera vigilant pour dénoncer le harcèlement psychologique, s’il y a lieu. Nous sensibiliserons nos membres au danger de l’épuisement professionnel et nous préviendrons les directions d’établissements de toute situation mettant en danger la santé physique du personnel et des patients », explique Pier-Luc Bujold.

Un premier mandat tumultueux

D’autre part, le président du SIIIEQ-CSQ a reconnu que son premier mandat à la présidence du Syndicat a été tumultueux, avec la renégociation des conventions collectives et l’arrivée d’une pandémie que personne n’avait prévue.

« Nous avons dû affronter plusieurs tempêtes au cours des quatre dernières années, mais grâce à notre détermination et à la solidarité des membres, nous avons tout de même atteint nos objectifs, malgré les obstacles imprévus. Le contexte était difficile, mais nous avons maintenu le cap sur la défense des conditions de travail de nos membres, à la fois lors de la négociation et tout au long de la pandémie. Le SIIIEQ-CSQ a su tirer son épingle du jeu et, par différentes stratégies, a réussi à garder le cap sur le mieux-être de ses membres », conclut Pier-Luc Bujold.

Le Congrès du SIIIEQ-CSQ se déroulait sous le thème « SIIIEQ-CSQ, un syndicat phare ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...