Édition du 23 février 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

Première journée d'audiences du CRTC sur l'avenir de la télévision - Des manifestants dénoncent l'incohérence du gouvernement conservateur (SCFP)

GATINEAU, QC, le lundi 8 sept. 2014 - Des manifestants ont marqué l’ouverture des audiences publiques du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) sur l’avenir de la télévision. Pendant que l’organisme responsable de réglementer ce secteur crucial tient des consultations sur l’industrie de la télévision, le gouvernement conservateur saccage la Société Radio-Canada (SRC).

« La SRC est la pierre angulaire du système de radiodiffusion au pays. Elle est garante non seulement de la culture, mais aussi de la démocratie. La Loi sur la radiodiffusion confirme ce statut. Malgré cela, les conservateurs et la direction de la SRC veulent démanteler cette institution, notre bien collectif, par la privatisation. Il faut dénoncer haut et fort l’incohérence du gouvernement conservateur », a déclaré Lucie Levasseur, présidente du SCFP-Québec.

Deux instances de l’appareil gouvernemental se penchent présentement sur l’avenir du diffuseur public. Outre le CRTC, un comité sénatorial étudie aussi les défis de la SRC face à l’environnement évolutif de la radiodiffusion et des communications. Malgré cela, les conservateurs et la direction de la SRC continuent le démantèlement.

« J’accuse directement le Conseil d’administration de ce gâchis. Le CA devrait être le chien de garde du diffuseur public. Au lieu de cela, il est devenu le chien de poche des conservateurs ! Sous la direction d’Hubert T. Lacroix, le CA permet des compressions qui pourraient handicaper de façon irrévocable ce bijou de la radiodiffusion qui a fait l’envie du monde entier », de conclure la présidente du SCFP Québec.

Comptant plus de 111 000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 9300 membres du secteur des communications au Québec. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte. 

J’aime Radio-Canada est une coalition citoyenne et syndicale de défense du diffuseur public et de sa mission démocratique.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...