Édition du 13 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Projet de loi sur les proches aidants : l'APNQL et la CSSSPNQL font appel à l'écoute et à la sensibilité de la ministre Blais

WENDAKE, QC, le 12 juin 2020 - L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) et la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) accueillent favorablement le projet de loi sur la reconnaissance des personnes proches aidantes déposé jeudi par la ministre des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais. Il est grand temps que la précieuse contribution des personnes proches aidantes soit reconnue et qu’elles soient supportées et outillées dans le soutien qu’elles procurent à leurs proches.

Le projet de loi no 56, dont l’objectif est d’être inclusif et adapté à toutes les réalités, prévoit la création d’une politique nationale pour soutenir et reconnaître officiellement les proches aidants. Il compte également la création d’un comité des partenaires et un observatoire de la proche aidance. Pour le moment, aucun siège n’a été réservé à un membre des Premières Nations au sein de ces instances. L’APNQL et la CSSSPNQL sont d’avis que des moyens concrets doivent être mis en œuvre pour faire résonner la voix des Premières Nations dans chacune des étapes du projet de loi ainsi que lors de l’élaboration de la politique qui en découlera. Il faut assurer une offre de services équitable qui va bien au-delà des compétences juridiques. Il en va de la santé et du mieux-être de nos populations.

« Avec le projet de loi no 61 sur la relance économique du Québec, les enjeux évoqués par les Premières Nations sont, une fois de plus, mis à l’arrière-plan sans reconnaissance de leurs droits fondamentaux. Cette fois-ci, nous comptons sur la Ministre Blais qui a toujours été sensible à notre réalité. Nous faisons appel à son écoute et sa collaboration pour faire les choses différemment », a affirmé Ghislain Picard, chef de l’APNQL.

« Cette législation modifie la Loi sur les services de santé et les services sociaux en octroyant au ministre de la Santé et des Services sociaux un pouvoir d’inspection dans les résidences privées pour aînées et les hébergements pour les personnes vulnérables. Il sera primordial que le Québec reconnaisse la gouvernance et les compétences de nos gouvernements locaux pour gérer leurs propres institutions et qu’il travaille de concert avec eux » poursuit Derek Montour, président du conseil d’administration de la CSSSPNQL.

Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL)

La CSSSPNQL soutient les communautés et les organismes des Premières Nations et les Inuits au Québec et au Labrador dans la défense, le maintien et l’exercice des droits inhérents en matière de santé et de services sociaux, en plus de les aider dans la réalisation de programmes adaptés culturellement.

www.cssspnql.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...