Édition du 26 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Conciliation famille-travail

Québec solidaire dépose une loi pour faciliter la conciliation étude-famille-travail

QUÉBEC, le 30 sept. 2021 - À l’heure où de plus en plus d’étudiantes et d’étudiants québécois cumulent le rôle de parent, le député d’Hochelaga-Maisonneuve et responsable pour Québec solidaire en matière d’enseignement supérieur, Alexandre Leduc, a pris le taureau par les cornes et déposé ce matin un projet de loi-cadre afin que l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur se dotent d’une politique de conciliation étude-famille-travail d’ici au 1er juin 2022.

« Les parents étudiants vivent des réalités bien particulières : ils doivent souvent composer avec des conflits d’horaire entre leurs cours et la garderie des enfants, accumuler plusieurs boulots pour payer les factures et même parfois s’absenter à la dernière minute pour accompagner leurs enfants chez le médecin. Le problème, c’est que la plupart des cégeps et des universités au Québec n’ont pas de politique de conciliation étude-famille-travail pour permettre à leurs étudiantes et leurs étudiants de jongler entre ces différents rôles », déplore M. Leduc.

Le député d’Hochelaga-Maisonneuve rappelle que les parents étudiants font face à plusieurs obstacles dans la poursuite de leurs études. Ils et elles n’ont pas droit à un congé de maternité ou de paternité, et sont souvent privés d’aménagements sur leur campus, par exemple des salles d’allaitement, des chaises hautes, des tables à langer, etc.

Le projet de loi 791, Loi concernant la mise en place de politiques de conciliation études-famille-travail notamment dans les établissements d’enseignement supérieur, permettrait de créer un statut clair pour les parents étudiants, mais aussi pour les proches aidants. Il vise à encadrer l’ensemble des cégeps et des universités du Québec dans l’élaboration d’une politique pour faciliter la conciliation travail-famille-étude pour les parents étudiants, qui composent près de 25% de la population estudiantine au Québec.

« La population étudiante a beaucoup changé dans les dernières décennies : il y a de plus en plus de parents qui décident de faire un retour aux études, surtout dans le contexte économique actuel qui pousse plusieurs personnes à se réorienter professionnellement. On ne peut plus se contenter de laisser chaque établissement faire des accommodements au cas par cas : c’est le temps que chaque cégep et chaque université mette en place un cadre clair pour s’adapter à cette nouvelle réalité et favoriser au maximum la réussite de leurs étudiants et étudiantes », conclut Alexandre Leduc.

Le projet de loi 791 en bref

- Obligation pour les établissements d’enseignement supérieur de mettre en place une politique de conciliation famille-étude-travail

Ces politiques comprendraient :

- Des congés parentaux volontaires répondant minimalement aux normes du travail, soit 52 semaines ;

- La création d’un statut de parent-étudiant ;

- Des congés familiaux autorisant des absences pour raisons familiales ou parentales ;

- Une offre suffisante de services de garde adaptés dans les établissements.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Conciliation famille-travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...