Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Course à la présidence de Québec solidaire

Québec solidaire, un parti démocratique

On le sait, Québec solidaire est le parti le plus démocratique et c’est une réelle fierté que de militer dans ce parti. Toutefois, on peut toujours faire mieux. Québec solidaire s’était doté d’une instance, un comité qui se penchait justement sur cet enjeu de la démocratie interne. Le comité s’appelait à juste titre, le Comité de la Vie Démocratique Interne. Malheureusement, ce comité n’est plus. La démocratie est pour moi, une valeur des plus fondamentales, c’est d’ailleurs ce qui m’a amené à devenir responsable de la commission vie démocratique et régionale au sein de la commission politique de notre parti.

Remettre ce comité sur pied

Ce qui me semble primordial, c’est de remettre ce comité sur pied afin qu’il se penche sur des questions afin d’améliorer la démocratie interne. Après tout, nous sommes toutes et tous membres de Québec solidaire car nous sommes intéressées et intéressés par la politique. Le Comité de la Vie Démocratique Interne pourrait se pencher sur plusieurs questions afin d’améliorer la vie associative du parti. De plus, ce comité pourrait s’assurer de la pérennité de nos structures démocratiques.

Quoi améliorer ?

Premièrement, il est important, selon moi, que la communication entre les membres et le Comité de coordination national soit améliorée. À l’ère des nouvelles technologies, il est de plus en plus facile de développer des plateformes interactives, qui soient simples d’utilisation et accessibles à toutes et à tous.

Ensuite, qu’en est-il des campagnes politiques, des orientations générales du parti, des enjeux à défendre ? Pourquoi devrions-nous attendre un congrès ou un conseil national pour nous positionner sur des enjeux qui du jour au lendemain peuvent ne plus être à l’ordre du jour ? La conjoncture politique change tellement souvent qu’un enjeu prioritaire aujourd’hui est un enjeu secondaire demain. Il est tellement facile de nos jours de faire un sondage gratuitement et de consulter l’ensemble de nos membres sur la direction à suivre et qu’ainsi ce soit elles et eux qui nous indiquent la voie à suivre. Le mélange entre les enjeux des différentes circonscriptions, les réalités nationales et l’agenda politique nous donnerait une force qu’aucun autre parti ne possède.

Dynamiser ce qui existe

Sans oublier que la mise sur pied de ce comité ne doit pas nuire aux autres comités déjà en place. Plusieurs commissions thématiques n’ont pas assez de membres, surtout des femmes et que ces commissions sont essentielles au développement de notre parti. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de recruter des membres, je l’ai vécu à plusieurs reprises dans plusieurs organismes pour lesquels j’ai milité, mais je mettrai toute l’énergie nécessaire pour m’assurer de conserver nos comités fonctionnels et améliorer ceux qui doivent l’être.

Québec solidaire tire sa force de ces militantes et de ces militants et je crois qu’en améliorant nos structures démocratiques, nous en sortirons toutes et tous plus forts !

Sur le même thème : Course à la présidence de Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...