Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Semaine d’actions ZéN du 28 mars au 3 avril 2022

LA DÉMARCHE TERRITORIALE COMME TREMPLIN POUR LA TRANSITION
SOCIO-ÉCOLOGIQUE

LE 25 MARS 2022 ‒ Comment susciter les changements systémiques
nécessaires à la transition socio-écologique ? Voilà la question
inspirant les activités de la SaZ, la Semaine d’actions ZéN « zéro
émission nette » (ZéN) qui se tient du 28 mars au 3 avril 2022. Cette
deuxième édition, qui se déroule aux quatre coins de la province,
culmine le 1er avril par la tenue d’un forum national sur le thème de la
démarche territoriale.

La Semaine d’actions ZéN vise à rassembler les personnes, les
organisations et les groupes concernés par la transition socio-écologique
du Québec. Elle est organisée par le Front commun pour la transition
énergétique (FCTÉ) et les quatre premiers Chantiers de transition vers
des Collectivités ZéN qui ont vu le jour en mai 2021 : ClimAction
Lachine, Laval ZéN, le Chantier ZéN de la région de Québec ainsi que le
Grand dialogue régional pour la transition socio-écologique du
Saguenay–Lac-Saint-Jean .

Parmi les thèmes abordés par ces Chantiers ZéN dans leurs localités
respectives : les écoquartiers, l’école durable, l’érosion du
territoire nourricier, les villes résilientes et les villes éponges, les
plans de développement de la zone agricole (PDZA) comme outils de
transition socio-écologique, la géothermie communautaire et plusieurs
autres.

Des brèches aux fissures systémiques, la démarche territoriale comme
tremplin pour la transition socio-écologique
«  Le forum national, quant à lui, ouvre une fenêtre sur la démarche
territoriale, une approche de transition socio-écologique porteuse de
justice sociale, souligne Elisabeth Gibeau, coordonnatrice générale du
Front commun pour la transition énergétique. Parce qu’elle est ancrée
dans les lieux et les besoins des parties prenantes, la démarche
territoriale est susceptible de faire émerger de nouvelles façons de
faire, nécessaires à une société respectueuse des ressources de la
planète et des êtres qui y vivent.
 »

Fertile à la culture de changements en profondeur, la planification
territoriale se traduit par une stratégie, des objectifs et un plan
d’actions visant à répondre aux défis définis collectivement par les
acteurs d’un territoire défini. Le forum national du 1er avril donne la
parole à des groupes au cœur d’initiatives issues de démarches
territoriales.

Pour animer les discussions et jeter les bases théoriques de l’approche
 : Philippe Dufort, spécialiste de l’innovation stratégique dont les
formes utiles aux praticien·ne·s des mouvements sociaux. Philippe Dufort
est professeur auxiliaire à l’École d’innovation sociale de
l’Université Saint-Paul à Ottawa, école qu’il a fondée. Il a aussi
cofondé l’Atelier d’innovation sociale Mauril-Bélanger, le Centre de
recherche en innovations et transformations sociales (CRITS) ainsi que
l’Archipel du Design. Coauteur du Manuel pour changer le monde, Philippe
Dufort écrit notamment sur les fondements théoriques de l’innovation
sociale émancipatrice.

Les autres intervenant.e.s à cette table ronde sont Olivier Riffon,
professeur en éco-conseil à l’Université du Québec à Chicoutimi et
membre de Borée, collectif visant à améliorer le système alimentaire du
Saguenay–Lac-Saint-Jean ; Béatrice Alain, directrice générale du
Chantier de l’économie sociale et coprésidente de Territoires innovants
en économie sociale et solidaire ; Sonia Racine, cofondatrice de Communagir
et conseillère en mobilisation des connaissances et en développement
collectif ; Henri Jacob, écologiste activiste et président fondateur du
Regroupement écologiste Val-d’Or et environs (REVE) ; Robert Laplante,
directeur de l’Institut de recherche en économie contemporaine,
sociologue et auteur de nombreux travaux scientifiques ; et Patrick
Rondeau, militant et conseiller syndical Environnement et transition juste
pour la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec
(FTQ).

POUR TOUTES LES INFORMATIONS AU SUJET DES INTERVENANT.E.S ET DE LA
PROGRAMMATION :
www.pourlatransitionenergetique.org/semaine-dactions-zen

LES « CHANTIERS ZÉN », CHANTIERS DE TRANSITION VERS LES COLLECTIVITÉS
ZÉN
Les Chantiers de transition vers les Collectivités ZéN réunissent divers
groupes partageant un même territoire dans le but de former des « 
Collectivités ZéN ». Ces communautés humaines s’organisent pour
mettre en œuvre une démarche collective menant à la carboneutralité et
à la résilience.

À PROPOS DU FRONT COMMUN POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE (FCTÉ)
Créé en 2015, le Front commun pour la transition énergétique regroupe
90 organisations environnementales, citoyennes, syndicales, communautaires
et étudiantes représentant 1,8 million de personnes. Distincts par leurs
missions individuelles, les membres sont unis par leur volonté de
contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une transition
énergétique structurante et porteuse de justice sociale.

Le Front commun pour la transition énergétique et les Chantiers ZéN
tiennent à remercier pour leur soutien la Fondation Béati, la Fondation
Lucie et André Chagnon, la Fondation McConnell ainsi que la Fondation
familiale Trottier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...