Édition du 15 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Planète

Un rapport révèle que vingt entreprises produisent 55 % des déchets plastiques dans le monde.

Vingt entreprises sont responsables de la production de plus de la moitié de tous les déchets plastiques à usage unique dans le monde, alimentant la crise climatique et créant une catastrophe environnementale, révèle une nouvelle recherche.

photo et article tirés de NPA 29

Parmi les entreprises mondiales responsables de 55 % des déchets d’emballages plastiques dans le monde, on trouve à la fois des entreprises publiques et des multinationales, notamment des géants du pétrole et du gaz et des entreprises chimiques, selon une nouvelle analyse complète.

L’indice Plastic Waste Makers révèle pour la première fois les entreprises qui produisent les polymères à l’origine des articles en plastique jetables, des masques faciaux aux sacs et bouteilles en plastique, qui, à la fin de leur courte vie, polluent les océans ou sont brûlés ou mis en décharge.

L’étude révèle également que l’Australie est en tête de liste des pays qui produisent le plus de déchets plastiques à usage unique par habitant, devant les États-Unis, la Corée du Sud et la Grande-Bretagne.

ExxonMobil est le plus grand pollueur de déchets plastiques à usage unique au monde, contribuant à hauteur de 5,9 millions de tonnes à la montagne mondiale de déchets, conclut l’analyse réalisée par des partenaires tels que Wood Mackenzie, la London School of Economics et le Stockholm Environment Institute.

La plus grande entreprise chimique du monde, Dow, basée aux États-Unis, a créé 5,5 millions de tonnes de déchets plastiques, tandis que l’entreprise pétrolière et gazière chinoise, Sinopec, a créé 5,3 millions de tonnes.

Onze de ces entreprises sont basées en Asie, quatre en Europe, trois en Amérique du Nord, une en Amérique latine et une au Moyen-Orient. Leur production de plastique est financée par de grandes banques, dont les principales sont Barclays, HSBC, Bank of America, Citigroup et JPMorgan Chase.

L’énorme empreinte des déchets plastiques des 20 premières entreprises mondiales représente plus de la moitié des 130 millions de tonnes de plastique à usage unique jetées en 2019, selon l’analyse.

Les plastiques à usage unique sont fabriqués presque exclusivement à partir de combustibles fossiles, ce qui alimente la crise climatique. Comme ils font partie des articles les plus difficiles à recycler, ils finissent par créer des montagnes de déchets à l’échelle mondiale. Seuls 10 à 15 % des plastiques à usage unique sont recyclés chaque année dans le monde.

L’analyse donne un aperçu sans précédent du petit nombre d’entreprises pétrochimiques, et de leurs bailleurs de fonds, qui produisent la quasi-totalité des déchets plastiques à usage unique dans le monde.

Al Gore, l’écologiste et ancien vice-président des États-Unis, a déclaré que cette analyse révolutionnaire montrait comment les entreprises de combustibles fossiles s’empressaient de passer à la production de plastique alors que deux de leurs principaux marchés – le transport et la production d’électricité – étaient en cours de décarbonisation.

«  Étant donné que la plupart des plastiques sont fabriqués à partir de pétrole et de gaz, notamment le gaz de fracturation, la production et la consommation de plastique sont en train de devenir un facteur important de la crise climatique  », a déclaré M. Gore.

«  De plus, les déchets plastiques qui en résultent – en particulier les plastiques à usage unique – s’accumulent dans les décharges, le long des routes et dans les rivières qui en transportent de grandes quantités dans l’océan. »

La crise des déchets plastiques s’aggrave chaque année. Au cours des cinq prochaines années, la capacité mondiale de production de polymères vierges pour les plastiques à usage unique pourrait augmenter de plus de 30 %.

D’ici 2050, le plastique devrait représenter 5 % à 10 % des émissions de gaz à effet de serre.

« Une catastrophe environnementale s’annonce : une grande partie des déchets plastiques à usage unique qui en résulteront finiront en pollution dans les pays en développement dotés de systèmes de gestion des déchets médiocres », indiquent les auteurs du rapport. « Le taux de croissance prévu de l’offre de ces polymères vierges (…) empêchera probablement les nouveaux modèles circulaires de production et de réutilisation d’être » hors de prix » sans incitation réglementaire. »

Selon le rapport, l’industrie du plastique à travers le monde a été autorisée à fonctionner avec une réglementation minimale et une transparence limitée pendant des décennies. « Ces entreprises sont à l’origine de la crise du plastique à usage unique : leur production de nouveaux polymères « vierges » à partir de matières premières issues du pétrole, du gaz et du charbon perpétue la dynamique « prendre-faire-déposer » de l’économie du plastique. »

Selon le rapport, cela compromet le passage à une économie circulaire, notamment la produc-tion de polymères recyclés à partir de déchets plastiques, la réutilisation du plastique et l’utilisation de matériaux de substitution. Seulement 2% du plastique à usage unique était fabriqué à partir de polymères recyclés en 2019.

«  La pollution plastique est l’une des menaces les plus importantes et les plus critiques auxquelles notre planète est confrontée  », a déclaré le Dr Andrew Forrest AO, président de la Fondation Minderoo.

« Les perspectives actuelles sont appelées à s’aggraver et nous ne pouvons tout simplement pas permettre à ces producteurs de plastiques dérivés de combustibles fossiles de continuer comme ils l’ont fait sans contrôle.

Alors que nos océans s’étouffent et que le plastique a un impact sur notre santé, nous avons besoin d’une intervention ferme des producteurs, des gouvernements et du monde de la finance pour briser le cycle de l’inaction. » (Nous on pense plutôt à l’intervention de la jeunesse !)

Sandra Laville Mar 18 mai 2021

https://www.theguardian.com/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Planète

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...