Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Université McGill : Grève des employés de soutien occasionnels (AFPC) Tiré de : http://www.newswire.ca/fr/news-releases/universite-mcgill—greve-des-emp

MONTRÉAL, le 29 oct. 2016 - L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) et le Syndicat des employé-e-s occasionnel-le-s de l’Université McGill (nom original en anglais : Association of McGill University Support Employees-AMUSE) ont déclenché une grève de cinq jours ce matin.

« Étant donné que l’employeur ne nous prend pas au sérieux, nous n’avons d’autre choix que de déclencher une grève ce matin. Malheureusement, plusieurs activités prévues cette fin de semaine seront perturbées, dont la rentrée, les portes ouvertes et le match de football des Alouettes », déclare Claire Michela, présidente d’AMUSE.

La convention collective des membres d’AMUSE est expirée depuis le 19 avril 2015. Les négociations avancent lentement. Le 20 octobre dernier, après une vingtaine de rencontres, dont la moitié en présence d’un conciliateur, les membres d’AMUSE ont donné un mandat de grève à leur équipe de négociation.

La rencontre d’hier n’a pas réussi à faire débloquer nos demandes. L’employeur refuse de bouger sur des revendications normatives importantes. Il ne veut pas afficher les emplois du Programme travail-étude de manière transparente et uniforme ni mettre en place un mécanisme de rétroaction concernant la gestion de ce programme. Pour ces travailleurs-étudiants qui vivent une situation financière précaire, cela représente un obstacle supplémentaire créé par McGill.

« Ça accroche là-dessus après une année et demie de négociation. Nous n’avons même pas encore parlé d’augmentation de salaire. Pourtant, nous avons déposé nos revendications salariales, mais l’employeur n’a toujours pas réagi. C’est un manque de considération. Ce n’est pas parce que nous sommes des travailleuses et des travailleurs occasionnels que nous ne méritons pas le respect de McGill », indique Mme Michela.

Profil d’AMUSE

AMUSE est une section locale de l’AFPC-Québec. Elle regroupe annuellement près de 1000 membres, qui travaillent à l’Université McGill comme employées et employés de soutien occasionnels.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...