Édition du 20 février 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

2016 devra être une année de combats sociaux

2016 devra être une année de combats sociaux. Et nous n’aurons pas le choix.

Après des décennies de gouvernements néolibéraux, nous voici maintenant face à un gouvernement qui lui semble vouloir pousser son extrêmisme néolibéral jusqu’à détruire nos biens et nos services publics question de laisser tout le terrain au "PRIVÉ

Dans un premier temps, ils tenteront hypocritement sous de fausses excuses de rendre nos services publics dysfonctionnels espérant que les Québécois perçoivent le "PRIVÉ" comme le "Sauveur".

Par la suite sous excuse que ces services publics ne seraient plus efficaces, ils seraient tentés de les abolir.

Effectivement nous pouvons croire que ce gouvernement Couillard a trahi le peuple du Québec, car la politique qu’il applique n’a aucun rapport avec son programme politique sur lequel il s’est fait élire.

Et oui on peut même dire qu’il a aussi trahi les électeurs libéraux car sûrement que plusieurs qui ont voté pour lui ne l’auraient sûrement pas fait si Couillard aurait annoncé comme programme politique l’austérité.

Un vrai gouvernement mercenaire à la solde et au service des Empereur$ Financier$ du 1 % et de leurs ami$.

Leur but ultime, leur agenda caché semble être la "PRIVATISATION TOTALE DU QUÉBEC".

De plus sous l’excuse d’un déficit artificiel ce gouvernement impose une politique d’autérité.

Je parle ici d’un déficit artificiel car autant le PLQ que le PQ se sont refusés à aller chercher l’argent là où elle se trouve en faisant en sorte que les mieux nantis, et les multinationales ne paient pas leur juste part d’impôt.

Mais ici il s’agit d’une austérité à 2 vitesses, une première vitesse pour leurs Maître$ du 1 % et leurs Ami$ Financier$ du parti et un deuxième vitesse pour tous les autres.

Et évidemment comme par pur hasard les contraintes et les désavantages de l’application de l’austérité trouvent à être pour ceux de la deuxième vitesse !

Non nous n’avons pas le choix, 2016 devra être une année de combats sociaux si nous désirons préserver notre monde communautaire, nos services publics et nos richesses collectives.

Si nous ne désirons pas nous faire déposséder au profit des Empereur$ Financier$ du 1 % !

Si nous ne désirons pas nous faire spolier notre nation par les Empereur$ Financier$ du 1 % !

Si nous le désirons pas alors nous devons nous tenir debout et nous battre !

Ces gouvernements néolibéraux ont causé de plus en plus d’appauvrissement.

À la grandeur du Québec il y a de plus en plus de ménages qui se doivent d’investir plus de 50 % de leur budget juste pour se loger.

Avec la bénédiction du PLQ et du PQ, Hydro-Québec a fait subir des hausses de plus en plius fréquentes qui étranglent financièrement les consommateurs.

Il y a de plus en plus de ménages où les 2 parents travaillent qui se voient dans l’obligation de fréquenter les banques alimentaires et les épiceries solidaires afin de pouvoir nourrir leur familles et leurs enfants de façon le plus convenable possible.

Effectivement il est plus que temps que les citoyenNes cessent de dormir au gaz et d’accorder leur confiance aux partis néolibéraux ( PLQ, PQ et CAQ ).

Non il ne faut pas craindre le combat, rappelons nous la phrase célèbre de Bertolt Brecht :

Celui qui se bat n’est pas sûr de gagner, mais celui qui ne se bat pas a déjà perdu.

« »----------------------------« »

L’Alcôve politique de Sergio de Rosemont

http://alcovesergioderosemont.wordpress.com

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...