Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

55,000

55,000 personnes venant d’aussi loin que la Côte Nord, la Gaspésie, le Saguenay, Maniwaki, etc. 55,000 personnes qui ont consacré plusieurs heures de leur fin de semaine pour la défense de la démocratie.

Il est reconnu que lorsqu’une personne écrit une lettre à un journal, à un député, etc, elle représente l’opinion d’au moins 100 autres. Imaginez tout le temps et l’énergie nécessaire pour "sacrifier" son samedi, créer sa pancarte, faire des centaines de kilomètres, des heures d’autobus. Si ces 55,000 personnes représentent 55,000 X 100 = 5,500,000. Ces citoyen-nes sont venu-e-s de partout demander à Charest : l’arrêt de la privatisation en douce des services publics, un budget équitable pour contrer les inégalités, une juste fiscalité pour contrer la pauvreté, des frais de scolarité accessibles à tous, etc.

Qui sera étonné que Charest et Bachand balaient tous ces gens d’un revers de la main ? Que voulez-vous ? Pour ne pas déplaire à la clique des « lupides », et surtout pas offenser le patron Desmarais, il leur faut bien respecter les consignes : hausser les frais de scolarité, hausser les tarifs d’hydro, baisser les impôts (ceux des nantis évidemment), etc

Lors du budget Bachand, tous ces puissants trinqueront sûrement, en voyant leurs quatre volontés si bien respectés.

Que leur pantin soit congédié ? Pas grave, avec Legaut, ils en ont un autre à portée de main à nous refiler.

Mais on devrait arrêter de se "plaindre", voyons ! Nous, on est tellement chanceux de vivre en démocratie... Du moins on travaille très fort à nous le faire croire.

Françoise Breault

Après une carrière en enseignement, dont un an avec les Échanges France-Québec, j’ai poursuivi en travail social auprès des familles. Vers l’âge de cinq ans, je me demandais pourquoi il y avait des pauvres et ce que je pouvais faire. Sans en prendre pleinement conscience, cette interrogation m’a habité toute ma vie. Une année en Amérique du Sud ne m’avait toujours pas apporté de réponse. Cela m’a pris du temps à voir clair... Maintenant que la lumière est allumée, je ne peux et ne veux la refermer... Tous les faits, toutes mes lectures me confirment comment le système économique actuel contribue à ce fossé grandissant entre riches et pauvres. Me voici maintenant à ma 3e carrière, celle où je peux mettre tout mon temps et énergie à sensibiliser les gens aux graves enjeux d’aujourd’hui, afin de vivre dans un monde plus juste... « mais nous, nous serons morts mon frère... ».

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...