Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Libre-échange

Accord de libre-échange Canada-Union européenne (AÉCG) - Manifestation contre l'AÉCG pour dénoncer le déficit démocratique et exiger des consultations publiques larges et transparentes

MONTRÉAL, le 20 oct. 2016 - Répondant à l’appel du Réseau québécois sur l’Intégration continentale (RQIC), une diversité d’organisations sociales québécoises -syndicats, producteurs de lait et de fromages, écologistes, étudiants, groupes de défense de droits- prendront la rue ce vendredi, à Montréal, pour dénoncer le profond déficit démocratique qui entoure l’Accord de libre-échange Canada-Union européenne (AÉCG) et exiger l’arrêt du processus de signature d’ici à ce que des consultations publiques larges et transparentes aient lieu au Québec et au Canada.

L’AÉCG est un mauvais accord pour les peuples et la planète. L’opposition est grande des deux côtés de l’Atlantique, mais quand les gouvernements n’écoutent pas, quand tous les canaux de la démocratie sont bouchés, il ne reste plus aux citoyennes et citoyens que le devoir de désobéir.

Quoi : Rassemblement citoyen « AÉCG : un cheval de Troie contre les peuples et la planète »

Où : Face au Ritz-Carlton, 1228 rue Sherbrooke Ouest, Montréal

Quand : vendredi 21 octobre 2016, à 11 h 30

Afin de « vendre » l’AÉCG à la population, le Ritz-Carlton accueille une conférence du CORIM avec la participation de la ministre St-Pierre, Jean Charest, Pierre-Marc Johnson, l’ambassadeur de l’Union européenne au Canada Anne-Marie Coninsx, et des représentants du milieu des affaires, Stéphane Forget et Éric Tétrault.

Négocié en secret sans consulter la société civile, l’AÉCG aura un impact néfaste sur l’emploi et le travail décent, sur l’agriculture de proximité et la survie des fermes familiales de lait et de fromages, sur les PME québécoises et leur contribution au développement économique local. L’accord favorise la privatisation des services publics, la hausse du coût des médicaments, et limite la capacité de l’État d’adopter des politiques d’intérêt public sous peine d’être poursuivi par les transnationales. L’AÉCG est aussi un obstacle contre l’Accord de Paris et la mise en œuvre de mesures solides pour protéger l’environnement.

La manifestation citoyenne survient après que le premier ministre Philippe Couillard ait tenté d’amener l’Assemblée nationale du Québec à exprimer son appui inconditionnel à l’AÉCG, mercredi dernier, alors que le texte de l’accord n’a même pas été déposé en chambre et encore moins lu et analysé par les député-e-s. Le PLQ a ensuite bloqué la motion de Québec solidaire appuyée par le PQ demandant un débat démocratique et une évaluation approfondie des impacts de l’AÉCG sur la population, sur les travailleuses et travailleurs, sur l’environnement et sur la souveraineté du peuple du Québec.

Sur le même thème : Libre-échange

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...