Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Libre-échange

Unifor prend acte de la sortie de l'Association de l'aluminium du Canada qui travaillera à valoriser l'ACEUM

MONTRÉAL, le 13 déc. 2019 - Prenant connaissance du communiqué de presse de l’Association de l’aluminium du Canada (AAC) paru ce matin, le syndicat Unifor souligne le signal positif que cette sortie implique pour les emplois québécois.

« La semaine a été en dent de scie dans ce dossier, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais maintenant que l’industrie entend travailler à « valoriser l’ACEUM », je pense qu’il est un peu difficile de justifier une position inverse. Quand l’industrie est confiante, ça ne peut qu’être de bon augure pour les emplois », a commenté Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor.

Malgré tout, Unifor prend aussi acte du message de l’AAC qui estime que l’ACEUM est perfectible. En effet, le syndicat considère toujours qu’il est injuste que l’aluminium ne bénéficie pas du même traitement que l’acier. « Mais à partir du moment où l’industrie estime que des mécanismes de protection pourront être efficaces pour protéger la production canadienne, nous nous rangeons à leur avis », a indiqué M. Gagné. Il faut cependant demeurer vigilant et s’assurer de mettre en place des moyens de surveillance quant à l’importation d’aluminium chinois au Mexique. « Quoi qu’il en soit, Unifor a bien l’intention de travailler en collaboration avec tous les acteurs pour s’assurer que la situation ne mette pas en danger les emplois ici au Québec », a conclu M. Gagné.

Par ailleurs, Unifor tient à signaler que la meilleure manière de conserver notre avantage stratégique dans ce secteur d’activité est de maintenir des installations à la fine pointe. Il appelle donc l’industrie et les gouvernements à passer à l’action en procédant à des investissements dans les usines québécoises.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Libre-échange

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...