Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logements

Budget Leitao : des membres du gouvernement Couillard visés par des actions du FRAPRU dans plusieurs villes du Québec

MONTRÉAL, le 11 mai 2014 - C’est pour réclamer que le budget qui sera présenté au début de juin par le ministre des Finances, Carlos Leitao, comprenne des investissements majeurs dans la réalisation de nouveaux logements sociaux que le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) organise, tout au long de la semaine, une série d’actions dans plusieurs villes du Québec.

Le lundi 12 mai, les ministres Jacques Daoust, Gaétan Barrette, Jean-Denis Girard et Sam Hamad recevront la visite de membres du FRAPRU à leurs bureaux de Montréal, Brossard, Trois-Rivières et Québec. Quant au député Gerry Sklavounos, un pique-nique sera organisé sur l’heure du dîner en face de ses bureaux de Montréal. Le mardi 13, un rassemblement aura lieu devant les bureaux du ministre délégué aux Mines, Luc Blanchette, à Rouyn-Noranda. Le mercredi 14, le FRAPRU se rendra chez la vice-première ministre, Lise Thériault, à ses bureaux de Montréal.

La semaine se terminera par une manifestation nationale, à Québec, le vendredi 16 mai. Plusieurs centaines de personnes marcheront vers le Ministère des Finances. La manifestation est organisée en collaboration avec le Réseau SOLIDARITÉ Itinérance Québec et réclamera aussi des investissements permettant la mise en vigueur de la nouvelle Politique nationale de lutte à l’Itinérance. Une action aura lieu le même jour à Gatineau.

Le FRAPRU ne cache pas son appréhension face au premier budget du gouvernement libéral de Philippe Couillard qui n’a pris aucun engagement en logement social durant la campagne électorale. Tout au plus, le premier ministre a-t-il déclaré à des membres du FRAPRU qui l’ont interpellé à ce sujet, à La Prairie, qu’un gouvernement libéral « ne ferait pas moins que le PQ dans le logement social ». Il a toutefois refusé de mettre cet engagement sur papier.

« Or, nous ne pouvons nous contenter que le budget finance 3000 logements sociaux par an, comme l’a fait l’ancien gouvernement péquiste en 2013-2014. C’est 50 000 logements sociaux en cinq ans qu’il faudrait pour s’attaquer plus sérieusement aux problèmes actuels de logement », s’exclame François Saillant, porte-parole du FRAPRU. L’organisme justifie cette demande, en précisant que, selon des chiffres officiels datant de 2011, 228 000 ménages locataires québécois consacrent plus de la moitié de leur revenu au loyer.

Sur le même thème : Logements

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...