Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Finances publiques

Compressions et « nouvelle » gestion publique en santé : un mauvais mélange

LONGUEUIL, QC, le 22 mai 2014 - L’APTS joint sa voix aux comités citoyens, aux organismes communautaires et aux partenaires syndicaux pour dénoncer les effets pervers de la « nouvelle » gestion publique. Cette méthode, qui peut prendre la forme de projets d’optimisation ou de projets Lean, applique une pression parfois insoutenable sur les intervenants.

Le discours d’ouverture livré par le premier ministre hier ne rassure pas l’APTS. « Les projets d’optimisation en période de compressions sont voués à l’échec, affirme la présidente de l’APTS, Carolle Dubé. Il y a une limite à toujours faire plus avec moins. Dans le réseau de la santé et des services sociaux, un vaste consensus est en train d’être dégagé, de l’AQESSS à l’APTS, tout le monde le dit : le citron est pressé au maximum ! »

Depuis plusieurs années, l’APTS est au front pour défendre la qualité des services donnés à la population. La pression à la performance nuit à la qualité des services, tout particulièrement pour les intervenants psychosociaux. « Une travailleuse sociale travaille avec des humains aux prises avec des problèmes complexes. On ne peut pas lui demander d’augmenter sa "productivité" sans conséquence. Nous sommes très inquiets de la multiplication de ces projets dans l’ensemble du réseau. Nous craignons que ça se traduise par des réductions de postes. Nous continuerons de veiller au grain », de conclure le vice-président de l’APTS, Stephen Léger.

Sur le même thème : Finances publiques

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...