Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Congrès de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) - Éric Pronovost appelle ses membres à demeurer vigilants face au gouvernement Couillard

RIVIÈRE-DU-LOUP, QC, le 7 juin 2016 - « Il faut demeurer vigilants malgré le changement de discours de Philippe Couillard en éducation. Il ne faut pas oublier que ce gouvernement, qui prétend vouloir maintenant faire de l’éducation sa priorité, en fait sa bête noire depuis deux ans. »

Tel est le message qu’a livré le président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), Éric Pronovost, à l’ouverture, aujourd’hui, du 4e congrès de l’organisation syndicale, qui se déroule durant trois jours à Rivière-du-Loup. L’événement, qui rassemble environ 120 déléguées et délégués de partout au Québec, se déroule sous le thème Engagés pour notre avenir !

Un réinvestissement majeur en éducation nécessaire

Éric Pronovost s’est adressé aux militantes et militants présents pour leur rappeler que si le gouvernement a vraiment changé de discours, des actes concrets devront suivre les paroles.

« Après deux ans de règne à Québec, Philippe Couillard et ses ministres viennent tout juste de découvrir les bienfaits d’un système d’éducation public. Faut le faire ! S’il est de bonne foi, il devra agir dès maintenant, notamment en procédant à un réinvestissement majeur en éducation pour tenter de réparer les pots cassés par son propre gouvernement », a prévenu le président de la FPSS-CSQ.

Un gouvernement qui doit être à l’écoute du personnel

D’autre part, le leader syndical a rappelé que durant le dernier triennat, son organisation a multiplié les interventions publiques pour revendiquer, entre autres, une meilleure reconnaissance du travail effectué par le personnel de soutien scolaire.

« L’amélioration de notre système public d’éducation doit se faire avec l’ensemble des intervenants, dont le personnel de soutien scolaire. Nous le répétons depuis des mois : le gouvernement doit se doter d’une vision claire en éducation et cela commence par la consultation et l’écoute des gens qui sont sur le terrain quotidiennement », affirme Éric Pronovost.

Une lutte à poursuivre

Ce dernier a conclu son allocution d’ouverture en invitant les déléguées et délégués à profiter de ce congrès pour préparer la lutte qu’ils poursuivront au cours des trois prochaines années, afin d’améliorer les conditions de travail de leurs membres et défendre le droit des Québécoises et Québécois à avoir accès à un système public d’éducation de qualité.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...