Édition du 19 février 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

D'autres documents sur la privatisation révèlent la malhonnêteté au sein du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario

TORONTO, le 5 févr. 2019 - Unifor demande que le gouvernement de Ford mette un terme à des plans secrets de privatisation et avoue ses intentions à l’égard du système de santé de l’Ontario.

« Pas plus tard que la semaine dernière, la ministre Elliot a rejeté le projet de loi secret en disant qu’il n’était qu’une ébauche. Nous constatons maintenant que la vérité est beaucoup plus grave, a déclaré Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d’Unifor. Pour les Ontariennes et Ontariens, la santé publique est une priorité de vie ou de mort, et les tentatives de confondre ou d’atténuer le débat témoignent d’un manque de respect envers tous ceux qui dépendent de ce système. Nous voulons la vérité. »

D’autres documents diffusés aujourd’hui par le NPD de l’Ontario montrent que le plan visant à établir une nouvelle « super agence » de soins de santé est en cours depuis des mois et a été approuvé par le cabinet du gouvernement conservateur le 16 janvier 2019. Interrogée lors d’une conférence de presse, la chef du NPD de l’Ontario, Andrea Horwath, a déclaré que les membres du conseil d’administration de la « super agence » avaient déjà été sollicités et une rémunération avait été convenue.

De nouvelles informations contenues dans les documents révèlent également un plan qui menacerait la qualité des soins par l’externalisation généralisée de services vitaux tels que les inspections, les laboratoires, l’octroi de licences, les dispositifs et Ornge.

La diffusion des trois documents fait suite à la publication complète d’un avant-projet de loi visant à créer une « super agence » qui aurait de vastes pouvoirs, y compris la fusion de services de santé comme les hôpitaux, les foyers de soins de longue durée et les centres de santé communautaires.

« C’est du Harris tout craché. Nous sommes déjà passés par là, et cela ne se termine pas bien pour les patients ou les travailleurs de la santé, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Lorsque les conservateurs étaient au pouvoir sous Harris, ils ont passé une tronçonneuse dans les services de santé publique et les patients en ressentent encore les effets. Nous ne pouvons pas nous permettre un pas de plus vers la privatisation de nos services publics. »

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...