Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Des progrès insatisfaisants à la table de négociation - La FPPC-CSQ se prépare pour une grève de trois jours et demi à la rentrée collégiale de l'automne

MONTRÉAL, le 17 juin 2021 - La rentrée collégiale, à l’automne, risque d’être fortement perturbée alors que la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ), qui regroupe plus de 1 500 membres travaillant dans 32 cégeps à travers le Québec, annonce la tenue d’une grève de trois jours et demi pour dénoncer l’absence de progrès significatif à la table de négociation.

Réunis en conseil fédéral hier, les déléguées et les délégués de la FPPC-CSQ, affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), ont exprimé leur fort mécontentement devant le manque d’ouverture de la partie patronale dans le cadre des négociations en cours.

Le président de la FPPC-CSQ, Éric Cyr, affirme que « ce vote et cette annonce d’une grève de trois jours et demi, à la rentrée d’automne, sont l’expression du sentiment d’impatience qui habite nos membres, dont la contribution au réseau des cégeps n’est présentement pas reconnue à sa juste valeur. Le personnel professionnel affilié à la FPPC-CSQ est résolu à obtenir une entente négociée satisfaisante ».

Une ultime invitation à négocier sérieusement

En ce sens, le leader syndical dénonce donc le manque d’avancées à la table de négociation et invite, une fois de plus, l’employeur à revoir son attitude actuelle pour négocier enfin plus sérieusement.

« Après 18 mois et plusieurs dizaines de rencontres avec la partie patronale, il faut dénoncer le manque d’avancées aux tables de négociation. Le personnel professionnel a assez attendu. Les problématiques que vivent nos membres dans les cégeps, notamment celles touchant l’attraction et la rétention en emploi, sont connues et ont été maintes fois présentées et discutées. Maintenant, l’heure est venue pour la partie patronale de rechercher une entente satisfaisante avec nous pour permettre aux cégeps de débuter la prochaine session avec une entente négociée permettant de revaloriser le travail du personnel professionnel », plaide le président de la FPPC-CSQ.

Une autre grève envisagée rapidement

Ce dernier prévient d’ailleurs la partie patronale que, si ce mouvement de grève n’est pas suffisant pour faire débloquer la négociation, la FPPC-CSQ n’hésitera pas à solliciter de nouveaux mandats de grève à l’automne.

Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ)

La Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) représente les deux tiers du personnel professionnel des cégeps du réseau collégial, soit plus de 1 300 professionnelles et professionnels répartis dans 35 syndicats, dont environ 130 conseillères et conseillers d’orientation. Elle regroupe exclusivement du personnel professionnel de cégep.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...